[REVUE DE PRESSE] Abandon de l’écotaxe: Alsace Nature demande réparation à l’Etat

Extrait – “La fédération Alsace Nature réclame 27 800 euros au gouvernement qui a suspendu la mise en oeuvre de la taxe poids lourds.
Alsace Nature ne décolère pas. A l’occasion d’un colloque sur la qualité de l’air organisé mardi 4 octobre par le Conseil de l’Europe à Strasbourg, la fédération alsacienne fait savoir qu’elle réclame 27 800 euros à l’Etat, soit 100 euros par jour de retard, depuis la suspension de la mise en oeuvre de la taxe poids lourds. (…)”
France BLeu / 05/10/2016 – La suite de l’article ici
Voir le communiqué d’Alsace Nature ici : Alsace Nature réclame 27 800€ au gouvernement en réparation de la non-mise en œuvre de la taxe PL – une démarche auquel vous pouvez vous associer individuellement (voir en fin de communiqué).
Rappelons que l’abandon de l’écotaxe par Ségolène Royal en octobre 2014, a été un préjudice important pour l’Alsace qui voit déferler sur l’A35 un transit camion en constance augmentation due au report du trafic internationale Nord/Sud pour éviter la taxe allemande “LKW Maut” (mise en application en 2005). Ce transit représente un peu plus d’un tiers des 16 000 camions/jour traversant l’Eurométropole.
Le projet GCO (A355) ne règle en rien cette problématique. Pire, le Contournement Ouest de Strasbourg deviendrait un aspirateur à camions dont le seul bénéficiaire serait Vinci.
Pour le collectif, “l’écotaxe” fait partie des « 10 solutions pour faire sauter les bouchons ». Pour nous, ce dispositif est un moyen de rééquilibrer le trafic dans la vallée du Rhin entre France et Allemagne, de réduire de fait, les émissions de particules (et donc contribuer à faire baisser la pollution) et de permettre de financer, entre autres : les transports en commun et/ou soutenir le covoiturage.