Comprendre en quelques lignes ce qu’est le projet GCO…

2004-0714_manif-kolbsheim_ernolsheim-sur-bruche_04

Le GCO c’est quoi ?

Le GCO – pour Grand Contournement Ouest de Strasbourg (ou COS… ou A355) – est un projet de 24 km d’autoroute à péage, soit disant destiné à désengorger la section urbaine de l’A35 strasbourgeois, en passant par l’Ouest, notamment dans une zone rurale que l’on appelle le Kochersberg, avec la destruction de terres agricoles parmi les plus fertiles d’Europe, mais aussi l’anéantissement de plus de 10 hectares de forêt près de Vendenheim, ainsi que le massacre d’un espace naturel exceptionnel entre les communes de Kolbsheim et Ernolsheim-sur-Bruche. 24 communes seraient directement impactées par ce projet.
L’idée de contourner Strasbourg par l’Ouest est aussi ancienne que l’implantation d’un aéroport à Notre-Dame-des-Landes. Le GCO est né au siècle dernier, au début des années 1970. Tombé dans l’oubli au cours des années 80′, il resurgit au milieu des années 90′. En 2005, une expertise indépendante est réalisée. Le « rapport TTK » démontre l’inutilité du projet. Malgré ce constat, l’enquête publique en 2006 se conclut par un avis favorable qui débouche en janvier 2008 par la signature du décret en Conseil d’État de la déclaration d’utilité publique (DUP).
Sur le point d’être abandonné (en 2012), il a refait surface au moment du plan de relance du gouvernement pour déboucher sur un second projet (fin 2013) : on passe d’une autoroute à péage de 2×3 voies à 2×2 voies avec une emprise foncière réduite de 750 à 350 hectares. En octobre 2015, ARCOS/VINCI est désigné pour la seconde fois, constructeur/concessionnaire du projet. Une concession officialisée par le Conseil d’Etat le 29 février 2016 pour une durée de 54 ans historique du projet en dates ici.
Ce projet vieux de plus de 40 ans est soutenu par la Région Grand Est (anciennement Région Alsace), le Département du Bas-Rhin (67), ainsi que par la Chambre de Commerce et d’Industrie du Bas-Rhin (CCI). Depuis 2014, la ville de Strasbourg, jusque là opposée au travers de son maire Roland Ries, a changé de camp.
Controversé, le GCO est contesté depuis 20 ans par des élus, des agriculteurs, des citoyens et asso- ciations. Notre collectif, créé en 2003, regroupe toutes ces personnes.

Comprendre le GCO en 6 minutes :

Le Grand Hamster
et 300 ha de terres sacrifiés

Le GCO va couper en deux le poumon vert à l’ouest de Strasbourg, il augmentera la pollution et le bruit dans les zones péri-urbaines qu’il va traverser. Il sacrifiera 300 ha de terres agricoles parmi les plus fertiles d’Europe. Il impactera des espèces menacées et fragilisera leurs habitats. En particulier, il donnera probablement le coup de grâce au Grand Hamster d’Alsace, pour la préservation duquel l’Europe fait pression sur la France. Notre pays encourt une très lourde amende en cas de n,on-respect de ses engagements dans la préservation de ce mammifère parmi les plus menacés de France.
terresagricole

Le GCO à péage n’empêchera pas
les bouchons parce que…

L’engorgement de l’A35 aux heures de pointe est dû aux déplacements pendulaires (domicile-travail) entre Strasbourg et sa périphérie et aux besoins en déplacement dans l’agglomération strasbourgeoise, alors qu’avec le GCO, il faudra payer pour contourner Strasbourg !
peage

Pour fluidifier le trafic, il faut…

réduire l’« autosolisme » en améliorantle transport collectif et le covoiturage,
favoriser la « mobilité active » en facilitant le lien entre les modes de transport (marche, vélo, tram bus, voiture et TER),
aménager le territoire en évitantla spécialisation des sites (mixité fonctionnelle),
mettre en œuvre l’écotaxequi limitera le trafic des poids lourds de transit.
ecotaxe 
PARTAGERShare on Facebook8Tweet about this on TwitterShare on Google+0Email this to someone