Mobilités : Ca avance pour le Réseau express métropolitain

Mise à jour le 11 octobre 2020

Ca avance pour le Réseau express métropolitain (REM) sur l’aire urbaine de Strasbourg. SNCF Réseau s’apprête à lancer les études en vue du développement d’un “RER” strasbourgeois. Celui-ci doit se déployer en trois phases à compter de 2023.

DNA (ed.abonnés) – Extrait – “Voilà trois ans, l’association des usagers des transports urbains de l’agglomération de Strasbourg (Astus)* avait plaidé en faveur de l’amélioration de l’offre de mobilité à l’échelle de la région de Strasbourg en préconisant le développement d’un réseau express métropolitain (REM). Cette proposition, qui passe par l’optimisation de l’étoile ferroviaire de la capitale alsacienne, a été reprise dans les conclusions du Grenelle des mobilités, une démarche de concertation conduite conjointement par la région Grand Est et l’Eurométropole de Strasbourg (EMS) qui s’est close en juillet 2019.

Cet été, l’Astus a profité du changement de gouvernance à l’EMS pour remettre sa proposition sur le tapis. Ce vendredi, à l’occasion de la visite de Jean-Baptiste Djebbari, ministre délégué chargé des Transports, au centre de commande centralisé du réseau en gare de Strasbourg, Laurence Berrut, nouvelle directrice régionale de SNCF Réseau, a annoncé le lancement imminent des études[…]”

Un « RER » strasbourgeois – solution n°2 de notre livret « 10 solutions pour faire sauter les bouchons »

Pour ASTUS*, il s’agit surtout de relier des communes de l’Eurométropole et celles environ-nantes. Mais aussi d’offrir des alternatives efficaces à la voiture individuelle. Schéma de principe et chronologie dans sa version 2020 à consulter ici.

Voici l’idée d’ASTUS pour mettre en place un RER Strasbourgeois. (©ASTUS)

– source actuStrasbourg

Le nouvel exécutif d’Eurométropole en faveur du Réseau express métropolitain.

Vendredi 9 octobre, la visite de Jean Baptiste Djebarri, ministre délégué chargé des Transports, au centre de commande centralisé du réseau en gare de Strasbourg, a été l’occasion d’une rencontre avec le nouvel exécutif de l’Eurométropole. Pia Imbs, présidente de l’Eurométropole, Jeanne Barseghian, co-présidente et maire de Strasbourg et Alain Jund, vice-président en charge des mobilités, transports, déplacements et politique cyclable, ont échangé avec le ministre. Parmi les discussions, le projet de Réseau express métropolitain (REM) a été un sujet central de cet entretien où la collectivité s’engage sur la base de leurs 13 gares. Pour Alain Jund « la coopération avec la Région, les Services de l’Etat et la SNCF, est un joli défi à relever », commente-t-il sur son compte Facebook.

* l’Association ASTUS est membre de GCOnonmerci et a notamment contribué au livret « 10 solutions pour faire sauter les bouchons », dont la première édition est sortie en janvier 2016… histoire de replacer dans le contexte le fait que le collectif au travers de la diversité des membres qui le compose n’a pas attendu le grenelle des mobilités pour être force de propositions.