Notre plus grand ennemi c’est la résignation. Sauf qu’aujourd’hui, même si les porteurs du projet avancent avec une certaine arrogance, Vinci n’a pas les autorisations pour démarrer le chantier. Se mobiliser a du sens. Nous pouvons encore stopper la construction de cette autoroute à péage, vendue comme la solution miracle alors qu’il n’en est rien….