TSPO : l’Etat donne raison aux anti-GCO !

Dans le dossier TSPO, l’Etat donne raison au collectif GCO Non Merci : oui, le GCO en- gendrera une augmentation du trafic sur l’A351 et encombrera encore plus les accès à Strasbourg !
Dans le dossier soumis à enquête publique sur le tronçon de TSPO* entre Ittenheim et Strasbourg, le collectif GCO Non Merci se félicite que l’Etat reconnaisse enfin que le trafic augmentera sur l’A351 (ou autoroute de Hautepierre) lors de la mise en service du GCO !

Extrait du dossier soumis à l’enquête publique :

« L’analyse des variantes (…) conduit à conclure que la variante 1 est celle qui favorise au maximum le parcours des transports en commun sur l’axe A351 – RN4. Cependant, c’est également la plus coûteuse, car elle combine l’ensemble des aménagements sur la RN4 et sur l’A351. »

La variante retenue est donc la suivante :

  • Aménagement de la RN4 à 2 × 2 voies avec, dans chaque sens, une voie pour les usagers et une voie réservée aux transports en commun. Evolution possible en 2 × 2 voies classique en cas de réalisation du GCO si l’évolution des conditions de trafic le nécessite.
  • A351 vers Strasbourg : aménagement d’une voie réservée aux transports en commun en lieu et place de la bande d’arrêt d’urgence depuis la RN4 jusqu’au passage à 3 voies après l’entrée de l’échangeur du CHU ;
  • A351 vers Ittenheim : aménagement d’une voie réservée aux transports en commun en lieu et place de la bande d’arrêt d’urgence depuis l’échangeur de Hautepierre jusqu’à la RN4. »

Les associations notent :

1. que la variante retenue n’est pas celle qui « favorise au maximum le parcours des transports en commun », ce qui pourtant est la raison d’être de ce car à “haut niveau de service”,
2. que l’Etat reconnaît que le GCO apportera un surcroît de trafic sur l’autoroute de Hautepierre, pourtant déjà engorgée aux heures de pointe ! Si, d’après une étude commandée par l’Etat en 2013, « le désengorgement [automobile] n’est pas l’enjeu ni l’objectif du GCO », on peut même dire à propos de l’axe RD1004 – RN4 – A351 que l’effet sera exactement l’inverse ! Sur cet axe, en plus du TSPO, débouche déjà le COW (contour-nement Oberschaeffolsheim – Wolfisheim) et y est prévu un échangeur avec la future VLIO !
Le GCO, s’il se fait, amènera, via l’échangeur d’Ittenheim, 14 000 véhicules supplémen-taires par jour sur cet axe. La situation deviendra inextricable et le GCO, qui devait pourtant « améliorer les accès à Strasbourg », contribuera fortement à la création du plus gros bouchon strasbourgeois.
La variante retenue pour ce TSPO au rabais confirme que le GCO ne fera que retarder et rendre moins efficace les bonnes solutions aux problèmes de pollution et de trafic autour de Strasbourg !
Ce projet d’aménagement de l’axe A351-RN4 est soumis à enquête publique jusqu’au 23 octobre. Elle se déroule dans les communes d’Ittenheim, Oberschaeffolsheim, Wolfisheim, Eckbolsheim et Strasbourg. Nous appelons tous les citoyens à dénoncer, à cette occasion, ce projet indigne des enjeux de circulation, de pollution et de confort des usagers du département et de l’Eurométropole.
Alors que les autorités se félicitent d’agir ici ou là « pour le climat », l’Etat et les collectivités continuent à promouvoir des solutions de déplacements polluantes et se refusent à mettre les moyens nécessaires à garantir aux citoyens des alternatives à la voiture performantes et réellement respectueuses de l’environnement.
* Transport en site propre de l’ouest strasbourgeois
Page TSPO sur le site du Conseil départemental du Bas-Rhin.