2ème festival des Bishnoïs : MERCI ! On ne lâche rien !

Fort succès de la deuxième édition du festival de la Réserve du Bishnoï avec cette année une thématique directement inspiré de l’univers du Seigneur des Anneaux de Tolkien. « La Révolte des arbres » a accueilli plus de 2500 personnes durant le week-end.

Au nom des organisateurs, nous tenons à remercier toutes celles et tous ceux qui sont venus partager un moment festif et militant avec nous. De remercier aussi l’ensemble des bénévoles, artistes, associations et groupes militants qui ont donné de leur temps. Tous ensemble, nous formons une grande famille soucieuse du bien-vivre ensemble et de l’environnement qui nous entoure. Notre regret, pour ce week-end, a été le désintérêt d’une presse nationale à notre lutte et la non-présence d’aucune télé.
En revanche, le doublement des stands sur notre village Convergence a été une belle réussite avec la présence de deux syndicats agricoles : la Confédération Paysanne et Coordination Rurale, ainsi que de nombreuses associations et groupes militants membres de notre collectif, mais pas que puisque d’autres structures étaient présentes ou représentées comme un groupe d’opposants à la gare souterraine de Stuttgart (Stuttgart 21), de Stop Fessenheim, de la Maison Mimir ou encore d’Héron.
Enfin, nous tenons à remercier les messages de soutien que nous avons reçus d’opposants à l’aéroport de Notre-Dame-des-Lande ou de Bure qui ne pouvaient pas envoyer de délégation, mais qui nous ont témoigné de leur soutien avec notamment la lecture d’un message de la coordination des GPII de l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes et de l’ACIPA, lu dimanche lors des prises de paroles. Merci aussi à l’association A.R.B.R.E.S de Nîmes pour son message…

Merci, merci, merci… parce que la lutte n’est pas simple, elle est parfois dure, les témoignages de soutien et d’encouragements prouvent que nous ne sommes pas seuls, qu’il existe des liens entre les luttes… Et ça, quoi qu’il advienne, on ne pourra pas nous l’enlever !


Petit tour en vidéo sur la zone du festival (filmé en milieu d’après-midi samedi)


Militant et festif, telle était la volonté des organisateurs avec de nombreux concerts et spectacles. Les Sapistrelles ont notamment joué la suite des deux premiers épisodes de « la révolte des arbres » tandis que dimanche, Tartine Reverdy et son Dangobishnoï ont proclamé avec leur sens du spectacle leur hymne à la nature.


Episode live « la révolte des arbres » avec le final : la chanson du Bishnoï


Un nouvel article-photos reviendra prochainement en images sur ce week-end…
Il est en ligne ici :
« La révolte des arbres » : succès et espoir contre Vinci, l’Etat et leur monde

Notre résistance est légitime !

Ancrer notre détermination est chose faite. Reste à construire encore un peu plus notre résistance sur le terrain pour protéger notre territoire et notamment ces arbres ici dans la forêt de Kolbsheim, mais aussi ceux du Krittwald menacés par les monstres de Vinci. Résister devient un devoir lorsque le camp d’en face ignore délibérément nos revendications. N’oublions pas que la construction de cette autoroute à péage n’est pas utile (elle ne règlement ni les bouchons, ni la pollution) et que la perte de 300 à 350 hectares n’est pas d’intérêt général. Nous avons des solutions, ne pas l’oublier ! Aujourd’hui, Vinci n’a pas encore gagné le droit de construire son autoroute à péage et que se mobiliser a encore du sens !

Dès vendredi, l’occupation des ronds-points reprend !

PARTAGERShare on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Email this to someone