[revue de presse] le président de l’Eurométropole veut un groupe de travail pour la requalification de l’A35 actuelle

Un article paru dans le DNA le 17 juin 2016 confirme la volonté de l’Eurométropole de s’engager vers une requalification de l’actuelle A35.

Dans cet article intitulé : Herrmann veut un groupe de travail pour l’A35″,

Olivier Claudon nous apprend :

“Hier lors d’une rencontre organisée par le Club de la presse de Strasbourg, le président de l’Eurométropole de Strasbourg (EMS) Robert Herrmann a indiqué qu’il souhaite mettre en place un groupe de travail réunissant les acteurs du dossier autour de l’Adeus, l’agence de développement. « On ne peut pas repenser l’A35 uniquement sur son axe central, a-t-il expliqué, il faut également associer les maires des communes comme Ostwald, Illkirch, Fegersheim et d’autres ».”

Il poursuit ensuite :

“Robert Herrmann a indiqué qu’il s’agit d’une « magnifique occasion de requalifier le tissu urbain ». Car outre la réflexion sur les moyens de transport qui seront autorisés à circuler sur la chaussée (le président de l’EMS a même avancé l’hypothèse de vélos) et leur organisation, il pourrait aussi être question de recomposer les abords afin d’atténuer l’effet frontière qui constitue l’autoroute aujourd’hui entre le centre et l’ouest de l’agglomération. 20 millions d’euros ont déjà été fléchés et des discussions sont menées pour un transfert à l’EMs de cet axe géré par l’Etat.”

Robert Herrmann a également critiqué le conseil départemental du Bas-Rhin, notamment en raison de son absence d’engagement financier pour un certain nombre de travaux (ex murs anti-bruit).

VOIR l’article des DNA en ENTIER