A notre belle plaine d’Alsace

Combattre l’idée d’un contournement Ouest de Strasbourg, c’est donner une chance aux générations futures de ne pas subir la bêtise de quelques uns recroquevillés dans leur mensonge de croire que le projet qu’ils défendent va régler les problématiques strasbour-geoises en matière de saturation de l’A35 et de pollution. Nous savons qu’ils savent que ce n’est pas vrai !

Penser aux générations futures est noble. Notre souci se porte également au présent, notam-ment vis-à-vis des riverains de l’autoroute : nous ne voulons pas voir se transformer la plaine d’Alsace en un couloir à camions. Au-delà de la conservation de terres agricoles et forêts -l’une des raisons de notre opposition- , se pose la question de santé publique.

Dans une contribution, M. Spettel expose parfaitement la situation.

Chaque problème à une solution à condition de prendre en compte l’intérêt de nos enfants, soyez juste et évitons que le transit autoroutier allemand passe par la plaine d’Alsace.

Ce contournement de Strasbourg facilitera et optimisera le trafic allemand qui veut se rendre vers le sud de l’Europe, plus rapide et plus économique pour les patrons allemands avec la création du grand contournement.

Ce combat touche les 24 km de riverains du GCO mais également l’ensemble des riverains vivant le long de l’autoroute allant de Lauterbourg à Mulhouse : 172 km, traversant la plaine d’Alsace, apportant plus de pollution et des problèmes de santé majeurs surtout pour les plus fragiles nos enfants et nos seniors.

A présent, écoutez et agissez en âme et conscience pour la préservation de notre patrimoine Alsacien.

À notre belle plaine d’Alsace.