« Mercredi, j’peux pas j’ai préfecture »

Mercredi 31 janvier, à l’appel d’habitants de la ZAD et de militants anti GCO, un nouveau rassemblement, une semaine après ceux des 23 et 24 janvier dernier, s’est déroulé de 16h à 19h devant la préfecture à Strasbourg.

Une trentaine de militants ont pris part à cette nouvelle action. Nous sommes loin des 500 de dimanche et très loin des 3 000 du 30 septembre 2017. Sauf que la finalité n’est pas la même. La bataille contre le projet GCO s’inscrit dans la durée. Ce n’est pas forcément le nombre de personnes qui compte. Ici, en étant devant la préfecture, nous visons l’Etat au travers du Préfet. Lui rappeler qu’il y a un problème et que nous n’acceptons pas le déni de démocratie.

En parallèle à ce type d’action, le collectif vient d’écrire aux élus, acteur “décideur” du projet, pour les interpeller et les mettre face à leurs responsabilités.

La partie n’est pas encore gagnée pour Vinci !

Combatif, le rassemblement devant la préfecture s’installe dans la durée. Pour le moment, tous les mercredis, les anti-GCO invitent toute personne en accord avec leur combat à se rassembler de 17h à 19h devant la préfecture à Strasbourg jusqu’à ce qu’il y ait un changement de position et ou à minima, la mise en place d’un moratoire – info ici.

NOUVEAU RASSEMBLEMENT
A partir du 7 février, tous les mercredis « j’peux pas, j’ai préfecture » de 17h à 19h jusqu’à changement d’attitude !

[REVUE DE PRESSE] France 3 Alsace – Bruno Dalpra du collectif GCO NON MERCI
>


ALBUM PHOTOSRETROUVEZ QUELQUES IMAGES DE LA MOBILISATON ICI :
2018 #GCO « Mercredi, j'peux pas j'ai préfecture »