Réunions publiques, mobilisations sur le terrain, festival des Bishnois

Le printemps des anti-GCO est sous le signe de la multiplication des opérations : entre réunions publiques, des actions sur le terrain, le festival des Bishnoïs des 29 et 30 avril, une chose est certaine : la vie pour ARCOS/VINCI est loin d’être un long fleuve tranquille et les mois à venir ne le seront certainement pas non plus !

Après Duttlenheim, Duppigheim et Pfulgriesheim, ces dernières semaines, les opposants souhaitent s’investir un plus sur Strasbourg : une soirée publique avait lieu jeudi 20 avril à la Maison des associations. Une cinquantaine de personnes ont assisté à la première réunion organisée par le groupe « Strasbourg » de notre collectif.

Les DNA, dans leur édition du 23 avril reviennent sur cette soirée :

Extrait – “Plusieurs associations ont vu le jour ces dernières années sur le tracé de la future autoroute. En revanche, du point de vue des opposants au Grand contournement ouest (GCO), Strasbourg reste une terre de mission où les anti-GCO font face à une majorité, souvent silencieuse, qui est considérée, sans que cela ne soit pour l’heure quantifiable, comme sensible à l’idée d’une future autoroute qui délesterait l’A35.
(…) Le groupe strasbourgeois entend, outre les réunions d’information, se lancer dans des actions et plus particulièrement auprès des promoteurs et principaux acteurs qui soutiennent le projet d’autoroute. « Nous allons continuer à muscler notre discours contre le GCO, explique encore Nicolas Falempin. On va aller un peu plus loin avec des actions directes, des actions non-violentes auprès des partisans du GCO pour les amener à changer d’avis. »
Et de faire référence au « fauchage de chaises » (…) À la question de savoir qui sont les partisans qui seront visés, il cite tout à trac, la CCI, l’Automobile Club, l’Eurométropole, ou encore Arcos, la société concessionnaire de l’autoroute, filiale du groupe Vinci.
« Mais ça peut être aussi la BEI (la banque européenne d’investissement, N.D.L.R.), qui a promis de donner 175 millions d’euros à Vinci. Et toutes les personnes liées à Vinci par la construction de l’autoroute, par exemple les banques qui prêtent de l’argent, les sous-traitants. »

Sur le terrain

Depuis quelques semaines, des opposants agissent tous les vendredis à des ronds-points sur le Sud du tracé. Vendredi 21 avril, ils étaient une quarantaine sur le rond-rond de la colonne à Dorlisheim, à proximité de la zone du Trèfle, pour dénoncer le projet et attirer l’attention des automobilistes très nombreux. L’occasion également de faire la promotion du festival des 29 et 30 avril « La Réserve du Bishnoï 2, la Révolte des arbres ».
A l’issu de la manifestions, certains se sont retrouvé au Spot de Kolbsheim, la cabane anti-GCO sur la D45 entre Breuschwickersheim et Ergersheim.

Pendant ce temps, des Bishnoïs ont commencé la préparation de la zone du festival. Samedi matin, plusieurs se sont retrouvé dans la forêt de Kolbsheim, à proximité de l’ancienne maison éclusière pour des repérages, la fabrication d’un pont et du débroussaillage.

Béton et Biftons

Les DNA, dans leur édition du 23 avril, évoque la sortie du Béton & Bifton N°4 « les arbres parlent aux Français ». Tiré à plus de 10 000 exemplaires, ce numéro possède dans sa version papier, la BD de Lili Sohn, dans un quatre page. Béton & Biftons, sera également disponible lors de l’événement des Bishnoïs le week-end prochain.

     LA bd de Lili Sohn distribuée avec béton et Biftons

PARTAGERShare on Facebook25Tweet about this on TwitterShare on Google+1Email this to someone