CGT Vinci : “une victoire importante contre le capitalisme et son monde”

La section CGT du groupe Vinci a pris publiquement position en 2016, contre le projet de construction d’un nouvel aéroport à Notre-Dame-des-Landes. Le 22 janvier dernier, suite à l’abandon du projet par le gouvernement (17 janvier), elle a exprimé sa joie dans un communiqué – “une victoire importante contre le capitalisme et son monde” – dans lequel elle évoque entre autre, la lutte contre le projet de contournement Ouest de Strasbourg (GCO).

Voici un extrait de ce communiqué :

22 Janvier 2018- Communiqué CGT Vinci

L’abandon du projet d’aéroport à Notre-Dame-des-Landes :une victoire importante contre le capitalisme et son monde

Le Collectif national des syndicats CGT du Groupe VINCI tient à exprimer sa joie et à la partager avec tous ceux qui ont permis d’obtenir cette large victoire. Une victoire qui est d’abord celle d’un mouvement qui a su, d’année en année et à travers bien des épreuves, défendre un territoire, ses lieux de vie et ses habitants, maintenir son unité en agrégeant sans cesse des forces nouvelles, et développer les bases de son propre avenir. Une victoire qui montre tout ce qu’il faut de détermination, d’endurance, d’unité et de fraternité pour gagner les luttes longues et humainement coûteuses qui nous sont imposées aujourd’hui.

Après des décennies de mensonges d’Etat, de négation de toute alternative, de privatisation de l’intérêt général, de manipulation de l’opinion publique et de parodies de justice, cette victoire est aussi celle de la Raison, à qui les experts missionnés par le gouvernement ont enfin permis de s’exprimer. Cette victoire est un renfort pour tous ceux qui, aujourd’hui, ont à combattre des projets d’aménagement inutiles, destructeurs ou dangereux, dans des conditions étrangement semblables d’abus de pouvoir. Le Premier ministre n’a-t-il pas reconnu un problème de « débat public » ?

Cette victoire est une victoire contre VINCI et son monde, que nous connaissons bien, fait de faux semblants, d’accords secrets, d’appât du gain et de volonté de puissance. […]

Pour nous, syndicalistes CGT de VINCI, cette victoire consolide notre volonté de défendre nos convictions et de travailler sur des projets dont nous puissions être fiers, pour leur utilité sociale et sociétale. Nous avons attiré l’attention sur le chantage à l’emploi qui accompagne systématiquement les grands projets d’infrastructure, ainsi que leurs conséquences sur les conditions de travail des salariés, en particulier dans le cadre des contrats en PPP.

[…]

Le combat continue, contre un capitalisme prédateur et dominateur, à la recherche d’un profit sans cesse augmenté, et dont notre Groupe se veut le modèle. De Strasbourg (GCO) à Saint-Etienne (A45) en passant par Marseille (carrière antique de la Corderie), nous dénonçons le peu de cas que font VINCI et ses commanditaires des terres agricoles, de notre environnement et de notre patrimoine historique ou naturel. L’investissement opportuniste de VINCI dans certaines technologies « vertes » ne saurait non plus masquer son attachement stratégique aux industries fossiles, qu’il s’agisse d’acheminer les hydrocarbures canadiens ou d’encourager les trafics routiers et aériens… pour mieux les taxer.

D’ailleurs VINCI entend bien se faire dédommager suite à l’abandon du projet d’aéroport. […]

Ainsi, après les autoroutes, c’est un nouveau bien public qui risque d’être vendu à VINCI : encore de juteux profits en perspectives pour les gros actionnaires du groupe !

Ni répression ni expulsions

[…]

Nous demandons que l’avenir de la zad soit discuté pacifiquement sur la base du communiqué commun du mouvement anti-aéroport de ce jour, et nous appelons à se rendre en nombre au rassemblement du 10 février, pour fêter cette victoire comme il se doit, et affirmer notre volonté renouvelée de défendre la zad.

Montreuil, le 17 janvier 2018

A lire dans son intégralité ici.