La main verte à l’Eurométropole est rouge sang.

L’Eurométropole de Strasbourg, dans son magazine numérique nous vante une plantation d’arbres dans le quartier de la Citadelle à Strasbourg sous ce titre pompeux : « Des arbres très verts à la Citadelle ».

Au travers de cette plantation, comme d’autres annonces programmées, l’Eurométropole veut mettre en avant son action écologique, notamment dans les modalités de transport des arbres provenant des Pays-Bas et destinés au quartier de la Citadelle : “Il s’agissait-là de réduire l’impact carbone du transport et de participer ainsi à l’amélioration de la qualité de l’air et la décongestion des axes routiers.” SAUF QUE LA COMMUNICATION DE LA COLLECTIVITÉ EST HYPOCRITE et nous pousse à réagir.

Planter des arbres ne fait pas automatique de vous une personne vertueuse ! La main verte à l’Eurométropole est rouge sang.

Replanter des arbres est en façade une belle opération, sauf que l’Eurométropole de Strasbourg nous fait du greenwasching. Nous n’oublions pas le massacre des forêts de Kolbsheim et de Vendenheim pour le GCO, cette autoroute climaticide dont le but n’est pas celui pour lequel le projet a été vendu au public.
Les élus LREM, PS, LR, de l’Eurométropole ont soutenu l’artificialisation de plus 300 ha de terres agricoles et forestières, ainsi que le remembrement indirect de plus de 10 000 ha, qui induira lui aussi son lot de destruction de la nature.

Que dire des explications sur les modalités de transport des arbres provenant des Pays-Bas. Un argumentaire qui nous renvoi à des propos que nous utilisons dans les 10 solutions pour faire sauter les bouchons. Réduire l’impact du tout-voiture par des choix de mobilités réfléchit sans GCO, contribue justement à “l’amélioration de la qualité de l’air et la décongestion des axes routiers”. Ce que nous avons toujours soutenu. Nous avons donc raison ?

Le collectif poursuit la lutte et quoi qu’il advienne, nous seront sur la route de Vinci, à rappeler aux élu.e.s et groupes politiques favorables au GCO, leurs responsabilités. #OnOublieraPas