Amazon = autoroute à poids lourds = GCO Phase 2

Alors que les travaux du GCO ne sont pas encore terminés, l’actualité alsacienne est secouée par les projets de deux hub logistiques du géant Amazon, l’un à Dambach la Ville, et l’autre à Ensisheim.

Or, si ces projets, fortement dénoncés, arrivent aujourd’hui, ce n’est pas un hasard.

En effet, les politiques de développement et d’aménagement de l’Alsace renforcent depuis plusieurs dizaines d’année le passage des poids lourds. Mise à mort du fret ferroviaire, externalisation des industries loin des voies navales, et surtout constructions d’autoroutes, telles que le contournement Ouest de Strasbourg (GCO). L’une des grandes controverses au coeur du projet du GCO est justement l’établissement d’une autoroute à camions, qui favorise le transport des marchandises par la route, générant bouchons, pollutions, et de nombreuses nuisances. Et alors que de nombreux maires tirent la sonnette d’alarmes devant la déferlante croissante de camions dans leur village, la stratégie globale de transport vise encore et encore à les favoriser.

Or, les premiers et principaux intéressés par le transport routier, sont les grands distributeurs de marchandises. Le coeur du métier de distributeurs comme Amazon repose sur la mobilité permanente des marchandises, de façon à pouvoir acheminer n’importe quoi, n’importe où, dans un temps record. Logique pour une telle entreprise de s’installer au bord des grands accès routier, à la sortie du GCO, pour déployer une flotte de poids lourds dans toutes les directions en Europe. La facilitation du transport routier, notamment par la construction du GCO, devient un immense appeau à hub logistiques et à leur flotte motorisée.

Or, en venant s’implanter de façon importante sur notre territoire, Amazon, qui sera sans nul suivi par d’autres hub logistiques, ajoutera une pression supplémentaire pour l’entretien et le renforcement des axes routiers. S’en prendre aux poids lourds reviendra à s’en prendre directement aux emplois d’Amazon en Alsace. Ce nouvel arrivant d’outre-Atlantique, en choisissant de s’installer au bord des autoroutes Alsaciennes, devient de facto la suite du grand projet d’aménagement du territoire entériné par le GCO. Remettre les poids lourd ou les projets autoroutiers en question reviendra à remettre les emplois d’Amazon en question. La route appelle les hub logistiques, les hubs appellent la route.

La prédiction des opposants au GCO se réalise avant même que le projet ne soit fini : l’Alsace se transforme de plus ne plus en une grande plateforme logistique routière, où les camions de toute l’Europe arrivent et repartent, ne laissant sur place que leur pollution,  bouchons, et des plaines de macadam.  



Le 11 juillet dernier, un rassemblement était organisé à Barr par le collectif “le chaudron des alternatives”, où ont participé plusieurs centaines de manifestants, citoyens du secteur ou militants engagés dans diverses associations. Parmi eux de nombreux militants anti-GCO

Retour en images et en son, des différentes prise de paroles et autres temps forts du rassemblement qui a eu lieu devant le bâtiment de la communauté de communes du Pays de Barr le samedi 11 juillet 2020. D’après France Bleu Alsace, 500 personnes avaient répondu à l’appel.

Merci à Nina  Morealle pour la vidéo :

Et merci à Julien Gries pour les photos :

LA PRESSE EN PARLE :