Tags à Vendenheim : le collectif réagit

Communiqué de presse

mercredi 30 janvier 2019

 

Le Collectif GCO NON MERCI condamne fermement les attaques personnelles à l’encontre de Philippe Pfrimmer, le maire de Vendenheim, ainsi que les dégradations de bien public, constatées le 29 janvier 2019. De telles méthodes ne font pas avancer le débat et ne correspondent pas à l’esprit de notre collectif.

Pour autant, les indignations légitimes qui ont été manifestées suite à cette action déplacée ne sauraient masquer des procédés institutionnels qui n’ont de loin pas toujours été exemplaires ni respectueux envers les opposants au projet de GCO.

Il y a bien une violence institutionnelle, physique et symbolique, quand l’Etat impose, par la force, un couloir à camions avec déforestation, sacrifice de terres agricoles et de qualité de vie. Et ce, au mépris des procédures démocratiques puisque le préfet a signé en août 2018 les autorisations de travaux malgré 7 avis défavorables d’instances indépendantes qui tous remettaient en cause l’intérêt public majeur du projet.

Nous rappelons poliment à M. le maire de Vendenheim qu’il a lui-même souvent tenu des propos peu amènes à l’égard des quelques personnes qui tentent de défendre courageusement les intérêts de l’ensemble de la région et aussi de cette commune de Vendenheim. Et qu’il a commis un déni de démocratie en signant un protocole d’accord avec les promoteurs et constructeurs du GCO et ce malgré l’avis majoritairement opposé des citoyens de Vendenheim qui se sont exprimés lors d’une consultation qu’il a lui-même initiée.

Le collectif réaffirme sa condamnation de procédés qui menacent des personnes physiques, mais rappelle que le meilleur moyen d’éviter de les susciter consisterait en une véritable écoute des citoyens et non dans une sorte de mépris tel que nous l’observons depuis des années dans le cadre du projet de GCO.

 


VOIR L’article des DNA relatif aux tags constatés sur la mairie de Vendenheim le mardi 29 janvier 2019 : https://www.dna.fr/edition-de-strasbourg/2019/01/29/vendenheim-la-mairie-taguee-et-le-maire-insulte-et-menace

 

 

Étiquettes: