Boycott du Crédit Agricole : Une nouvelle agence scotchée à Strasbourg

Vendredi 1er février, une quarantaine de militants anti-GCO sont venus ‘’scotcher’’ une 6e fois une agence du Crédit Agricole à Strasbourg.

C’est l’agence de la place de la gare et la direction régionale Alsace Vosges, toutes deux situées dans le même bâtiment, qui étaient cette fois-ci visées pas une action de dénonciation du manque d’éthique du CREDIT AGRICOLE qui finance la société Arcos-Vinci en charge de la construction du GCO.

Action non violente, dans la continuité de la ligne de conduite que le collectif s’est toujours fixé.

Les militants ont apposé sur la façade vitrée de l’agence, sur ses portes, son distributeur bancaire, des affichettes dénonçant le financement par le Crédit Agricole du projet inutile et destructeur qu’est le GCO. De la rubalise imprimée du slogan ‘’Ici scène de crime climatique’’ a entravé les entrées de l’agence. Les rideaux métalliques de sécurité de l’agence ont été rapidement abaissés. Sans doute est-il plus simple de se tapir dans l’ombre quand on a quelque chose à se reprocher, car au Crédit Agricole l’argent et le dioxyde de carbone n’ont pas d’odeur et se mélangent parfaitement.

Récemment, Monsieur Buecher, le directeur Régional du Crédit Agricole, a répondu au collectif GCO NON MERCI qui l’avait interpellé début janvier pour lui demander d’agir en faveur du désengagement de financement du GCO.
Mais au Crédit Agricole le ridicule et le mensonge n’étouffent pas les dirigeants. Pour Monsieur Buecher « la préservation de l’environnement est au cœur de nos préoccupations » ; le GCO est “destiné à contourner l’agglomération strasbourgeoise pour délester l’autoroute A35” ; les mesures pour éviter, réduire et compenser les impacts sur l’activité économique agricole ont fait l’objet d’une concertation ; et le Crédit Agricole “soutient des projets qui répondent aux enjeux de développement durable et de transition énergétique, enjeux dont nous mesurons toute l’importance”. A ce titre là, dit M. Buecher, “nous n’envisageons pas de répondre favorablement à votre demande” ».

Autant de poncifs, de mensonges et d’inepties qui permettent à Monsieur Buecher d’entrer par la grande porte dans le club des Tartuffes qui trahissent régulièrement les alsaciens et les citoyens de l’Eurométropole.

Le CREDIT AGRICOLE n’est pas éthique,
contrairement à ce qu’elle prétend !
CHANGEZ DE BANQUE !

POUR CHANGER DE BANQUE, voir nos infos ICI

VOIR l’article des DNA, daté du 1er février 2019 :