GCO : Une délégation à Paris

Mercredi 6 septembre, une délégation composée de Maurice Wintz, vice-président d’Alsace Nature, les maires Philippe Pfrimmer (Vendenheim), Luc Huber (Pfettisheim) et Dany Karcher (Kolbsheim) ainsi que de Michel Dupont, ancien attaché parlementaire de José Bové et des deux députés LREM du Bas-Rhin concernés par le tracé, Martine Wonner et Vincent Thiébaut, ont été reçu durant une heure et demie par Marc Papinutti, directeur de cabinet d’Elisabeth Borne, ministre chargée des Transports auprès du ministre d’État Nicolas Hulot.

« L’écoute a été attentive », rapporte Maurice Wintz. « Nous avons rappelé que le GCO ne réglera pas le problème de l’engorgement de Strasbourg. Et qu’au niveau international, il ne fera qu’aspirer du trafic supplémentaire de transit en Alsace. » Le récent avis du CNPN rendu public fin août sur les impacts environnementaux mal évalués et sur l’insuffisance des mesures compensatoires a été mis en avant. Le dossier présente de nombreuses insuffisances. Une remise à plat est nécessaire. « Tout commencement des travaux par Vinci serait considéré comme une provocation ».

La délégation a eu l’assurance que son argumentaire serait transmis au ministre de la Transition écologique et solidaire, Nicolas Hulot. Sur le terrain, l’occupation de la forêt de Kolbsheim se poursuit. Les habitants et militants restent vigilants et préparent la grande manifestation strasbourgeoise du 30 septembre prochain.

PARTAGERShare on Facebook77Tweet about this on TwitterShare on Google+0Email this to someone