[REVUE DE PRESSE] Un week-end des 14 et 15 janvier animé…

Depuis le 18 décembre 2016, à raison d’une marche tous les quinze jours, notre collectif tient son engagement. Dimanche 15 janvier, nous avons marché pour la troisième fois ! L’occasion pour nous de poursuivre notre communication en direction de l’opinion publique, mais aussi de pouvoir visualiser ce que le projet GCO pourrait détruire ou détériorer.
En plus de notre marche dominicale, le samedi 14 janvier, la Ligne Verte d’Eckerwersheim organisait une visite sur son secteur. L’occasion d’informer, de montrer ce que la LGV Paris-Strasbourg à détruit et ce que le GCO risque encore d’aggraver.
Notre prochain rendez-vous est fixé le dimanche 29 janvier à la cabane anti-GCO de Stutzheim-Offenheim à 10h. Les infos ici.

Retour sur ce que la presse a retranscrit de nos mobilisations du week-end.

TOUR D’HORIZON DE LA PRESSE…

Dernières Nouvelles d’Alsace

L’association Ligne Verte réactivée
Extrait – "À 69 ans, il pourrait se consacrer à sa retraite mais il n’a pas envie de laisser à sa descendance les traces de son inaction. L’histoire de Ligne Verte a donc démarré en 1991 avec un projet d’implantation de « balayures », selon les termes de l’époque de la CUS en marge du ban communal. Son action pacifiste a alors porté ses fruits. Ensuite, il s’est battu contre le TGV et l’enclavement d’Eckwersheim avec moins de succès.
Durant quelques années, l’association s’est mise en veille. Mais le GCO a réveillé le militant et le défenseur de la nature. C’est au sein du collectif « GCO non merci » que Jean-Marie Wilhelm et ses acolytes sont actifs. Ils croient encore au revirement de la situation. À travers différents types d’action (contestations, réunions et actions en justice), ils veulent faire prendre conscience que « le GCO ne réglera aucun problème de circulation ». « Au contraire, de nouvelles nuisances apparaîtront telles que le bruit et la pollution pourtant déjà bien présents », dénoncent les militants.
L’impact du GCO sur Eckwersheim et Vendenheim sera important, critique l’association. Un énorme pont enjambera le canal et la ligne TGV, suivi d’un tunnel, à proximité des dernières habitations de Vendenheim. (…)"
– 13/01/2017– voir l’article ici

La Feuille de chou

Visite de l’emprise du GCO entre Eckwersheim et Vendenheim avec l’association Ligne Verte
Extrait – "(…) A l’initiative de l’association Ligne Verte (Eckwersheim) dont le président, Jean-Marie Wilhelm nous a servi de guide durant 2 heures, cette sortie populaire a permis à une soixantaine d’habitants des deux communes, dont certains verront passer le GCO (s’il est réalisé…) sous leurs fenêtres…, de mieux comprendre les enjeux écologiques liés au projet, d’arpenter convivialement des chemins familiers et d’apprécier les paysages auxquels ils sont attachées pour d’autant mieux dénoncer l’aberrant projet de Vinci."
– 14/01/2017– lire l’article ici

Dernières Nouvelles d’Alsace

2016-1013_rue89strasbourg_annonce-manif-15oct

Près de 250 marcheurs réunis
Extrait – "À dix heures du matin, au départ à la cabane anti-GCO d’Ittenheim, quelques flocons avaient même décidé de blanchir le circuit mais à l’arrivée, à proximité de la cabane installée à Stutzheim-Offenheim, le soleil a su se montrer généreux. Pour un sympathique clin d’œil aux courageux participants qui terminaient leur périple dominical les pieds dans la boue… Et la tête au soleil en quelque sorte. Avec en récompense un verre de vin ou de jus d’orange chaud unanimement apprécié.
(…) Michel Thévenot avait concocté une intéressante balade à travers les milieux naturels et les paysages impactés par le projet GCO/COS (Grand contournement ouest rebaptisé Contournement ouest de Strasbourg) à l’intention des pèlerins hostiles à la réalisation du projet autoroutier. Pour traverser le Musaubach, les marcheurs ont emprunté l’ancien pont utilisé par le passé (dans les années 1950) par les trams du réseau suburbain reliant Strasbourg à Westhoffen. Pour rallier la cabane de Stutzheim-Offenheim, il a également fallu emprunter un bout du chemin utilisé par le célèbre tram de Truchtersheim.
Chemin faisant, les participants ont appris l’existence de ruchers, la présence d’une dizaine d’espèces de chauve-souris, de cinq espèces d’amphibiens dont le crapaud vert ou encore de plusieurs types de libellules. Au moment des discours, sur le chemin rural à côté de la cabane « halte péage », Jean-Charles Lambert, maire de Stutzheim-Offenheim, a réaffirmé la détermination des élus et des communes du secteur à poursuivre une lutte qui est loin d’être terminée. Et encore moins perdue. Il a appelé les forces vives des militants anti-GCO à ne pas relâcher les actions. (…)"
– 16/01/2017 – voir l’article ici

La Feuille de Chou

2017-0101_la-feuille-de-chou

3ème « Marche des cabanes » de Ittenheim à Stutzheim-Offenheim
Extrait – "Pour cette troisième édition de la “Marche des cabanes”organisée par le Collectif GCO non merci !, 200 opposants-résistants au GCO ont arpenté les chemins bucoliques situés sur le tracé de la future autoroute (si elle était réalisée…) entre les cabanes d’Ittenheim et de Stutzheim-Offenheim. Ils ont aussi parcouru un paysage chargé d’histoire que les hommes ont, depuis des siècles, aménagé judicieusement selon leurs besoins de déplacements. (…)"
– 16/01/2017– voir l’article ici

 

QUELQUES IMAGES DES 14 & 15 JANVIER…


retrouvez ici des albums photos du collectif via Flickr

2017-0114 #GCO – La Ligne Verte d'Eckwersheim informe...   2017-0115 #GCO – Marche des cabanes #3

 

 

PARTAGERShare on Facebook13Tweet about this on TwitterShare on Google+1Email this to someone