Duttlenheim : Ruch voudrait t-il devenir Ries ?

Le maire de Duttlenheim fait partie de ces maires dont la commune est impactée par le GCO. Il dit ne pas être favorable, ni d’être contre. Sauf qu’être neutre c’est être pour le projet, car le cas contraire, il serait contre…

A Duppigheim, la commune est contre. Son maire l’a déjà exprimé et le conseil municipal l’a encore une nouvelle fois montré dernièrement…

Nous nous permettons de reprendre les mots de l’équipe d’opposition au conseil municipal de Duttlenheim, “Nouvelle Equipe Nouvel Elan Pour Duttlenheim” :

Un petit coup de GCO

Une fois n’est pas coutume, nous allons féliciter le Maire de Duppigheim et son conseil municipal qui ont courageusement rejeté l’offre de Vinci pour le rachat des terres de la commune en vue de la construction du GCO. Bravo Monsieur Berthier, vous êtes un homme fidèle à ses valeurs. Au vu des motions soutenues par le conseil municipal contre le GCO, vous n’avez pas tourné votre veste et céder à l’argent facile en vendant la tranquillité de vos concitoyens. Nous sommes fiers de vous et envieux, car la somme en jeu était tout de même de 808 657 euros + 2782 euros soit un total de plus de 810 000 euros.

Pendant ce temps là, vous l’aurez compris cela ne s’est pas passé de la sorte à Duttlenheim. Son Maire n’a vu que des avantages à la vente des terrains communaux à Vinci. Ce soir là, du 18 décembre 2017 dernier, aucun représentant de Vinci n’aurait mieux fait l’article que lui pour la vente de ces terrains. Après un débat stérile pendant lequel il était inutile de présenter des arguments qui n’étaient même pas écoutés. Le vote a plié l’afffaire avec 13 voix pour en provenance de la majorité alors qu’une personne s’abstenait, 2 courageux votaient contre, suivi des 5 voix de la minorité qui votait contre elle aussi. La vente a été conclue pour 526 000 euros et vivement que le GCO se construise, car grâce à lui Duttlenheim sera décongestionné de son trafic quotidien selon notre Maire et merci Vinci pour sauver Duttlenheim de ses éternels bouchons qui obstruent les grandes artères de notre village. C’est curieux ça me rappelle une fable. Le bœuf et la grenouille ! Ruch voudrait t-il devenir Ries ?

Ici, le maire de Duttlenheim, rejoint la liste noire des élus à qui l’histoire viendra lui demander des comptes si le GCO venait à voir le jour.

PARTAGERShare on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Email this to someone