[REVUE DE PRESSE] L’UE proche d’un accord avec l’Allemagne sur son projet de péage automobile. Risque pour l’Alsace?

Bloqué par l’Union Européenne fin 2015, le projet de péage automobile souhaité par l’Allemagne aurait dû entrer en vigueur au 1er janvier 2016. Cette nouvelle taxe sous forme d’une vignette annuelle concerne les routes et autoroutes nationales allemandes pour les voitures particulières. Une négociation entre l’UE et l’Allemagne est en cours.
“La Commission européenne est proche d’un accord avec l’Allemagne sur son projet de péage automobile, jugé discriminatoire par Bruxelles car il pénaliserait les automobilistes étrangers”, ont indiqué vendredi les autorités européenne et allemande, rapporte l’AFP. En savoir plus : voir l’article sur France 3 Alsace.

Doit-on s’en inquiéter en Alsace ?

Oui, en tant que frontalier qui nous déplaçons, pour certains, quotidiennement en Allemagne et d’autres, occasionnellement. Un tarif préférentiel serait prévu, mais son coût sera une charge supplémentaire malgré tout.

Pas de concession d’autoroute en Allemagne

Contrairement à la France qui a privatisé une partie de son réseau autoroutier, aucun péage n’existe sur les autoroutes allemandes, à l’heure actuelle. En revanche, les propriétaires de voitures doivent s’acquitter en Allemagne d’une taxe annuelle à laquelle échappent les étrangers (d’où le projet de vignette pour eux).
En plus de ce dispositif fiscal routier, les Allemands ont mis en place une taxe poids lourds sur les autoroutes : la LKW Maut, entrée en vigueur le 1er janvier 2005 pour tous véhicules de plus de 12 tonnes. la mise en place de cette taxe a eu pour conséquence de voir augmenter le trafic de transit en Alsace. Il représente un tiers du trafic camions passant par Strasbourg.
La fiscalité autoroutière allemande rapporte plusieurs milliards d’euros, ce qui permet à l’Allemagne d’en réinvestir une partie dans son réseau. Il n’y a pas d’enrichissement actionnarial comme il se produit en France. C’est d’ailleurs l’un des points sur lequel notre contestation met l’accent : le fait que le contournement Ouest de Strasbourg soit une autoroute à péage dont le principal bénéficiaire sera VINCI et non les Strasbourgeois.
Rappelons qu’en France, les autoroutes rapportent à leurs concessionnaires 14,7 milliards de recettes pour un réinvestissement de 3,2 milliards. La différence, sert l’intérêt général… des actionnaires !

 

@Maxppp – Un nouveau transit automobile supplémentaire en Alsace ?