GCO : un passe-droit sur l’eau qui ne passe pas !

En première page Région des DNA de ce 16 août, le quotidien aborde un sujet d’actu: la sécheresse en Alsace avec notamment un focus sur le passe-droit de Vinci sur les chantiers du GCO, qui dérange…


A lire ici (ed.abonné) :
Sécheresse : une prévention à repenser ?
Rivières asséchées, baisse des niveaux de la nappe : d’été en été, l’Alsace subit des épisodes préoccupants de sécheresse qui conduisent l’État à déclencher seuils de prévention et restrictions de l’usage de l’eau. Des mesures que certains jugent insuffisantes au regard du changement climatique.

“[…] « Quelle est la raison impérieuse de maintenir ces arrosages de pistes alors que nous sommes en alerte sécheresse ? », interroge néanmoins Bruno Dalpra, membre du collectif.” – en évoquant le GCO – “Il dénonce, globalement, un manque d’anticipation des pouvoirs publics. « Le changement climatique est là, on le subit. Mais qu’est-il mis en place en amont des mesures prises dans l’urgence ? » Le collectif réclame des restrictions et contrôles plus stricts ainsi qu’ « un plan d’action cohérent » capable de développer des « moyens et techniques à mettre en œuvre pour économiser l’eau ».”

Avec ce complément ici : 
Dans le Grand Ried, une étude met l’irrigation en cause
Le bureau de recherche géologiques et minières (BRGM) a démontré l’impact des prélèvements en eau souterraine sur le niveau des cours d’eau du Grand Ried. Le rôle de l’irrigation est souligné par cette étude à paraître, qui suggère la mise en place de nouveaux outils de gestion de l’eau.

En complément (bis) : 
Sécheresse : irresponsabilité légale en Alsace
Parce qu’elle est la plus grande nappe phréatique d’Europe et estimée être une eau inépuisable, les pompages directement réalisés dans la nappe ne sont soumis à aucune restriction en Alsace.

“[…] Passe-droit à l’image de Vinci qui a quatre forages directement dans la nappe à Duttlenheim, Stuzheim-Offenheim, Pfettisheim et Vendenheim, en plus de point de pompage dans le canal de la Bruche à Kolbsheim et celui de la Marne au Rhin à Vendenheim”