Duttlenheim : ARCOS/VINCI en terrain hostile !

Mardi soir, le 28 février, la commune de Duttlenheim a organisé une réunion publique.
La première partie était consacré au PLU en cours de réalisation puis, en deuxième partie, les représentants de ARCOS/VINCI sont venus présenter le projet GCO sur la commune. L’ambiance a été… comment dire… électrique !

« Vous vous dite ‘neutre’, mais dites plutôt que vous êtes pour. Parce que si vous seriez contre, vous le diriez ! » – en parlant du maire du Duttlenheim, souvent pris à partie.

20170228_art_reunion-publique-duttlenheim

TOUR D’HORIZON DE LA PRESSE LOCALE :

http://c.dna.fr/edition-de-molsheim-schirmeck/2017/03/02/terrain-hostile

Duttlenheim – Débat GCO – Terrain hostile

David Geiss, journaliste des DNA, fait part d’un Débat survolté mardi soir à l’espace culturel de Duttlenheim où les promoteurs du GCO, venus présenter la future aire de service, on fait face à une salle très hostile.
Sous l’œil attentif de la gendarmerie, la réunion s’est déroulée dans une ambiance tendue.
Après l’examen rapide du premier point de cette réunion concernant la modification du PLU, la question principale a été abordée : “l’impact pour la commune du tracé du Grand Contournement Ouest avec un focus sur la future aire de service qui jouxtera cette autoroute à camions à la hauteur du diffuseur ou échangeur … de Duttlenheim.
Après un début de présentation très houleux au cours duquel “Arcos et Socos, les filiales de Vinci, sont verbalement et violemment prises à partie” non seulement par des militants du collectif mais également par des habitants qui refusent de subir les nuisances, le maire est également critiqué pour sa soi-disante neutralité : “vous vous dite ‘neutre’, mais dites plutôt que vous êtes pour. Parce que si vous seriez contre, vous le diriez !” l’interpelle une habitante.
Malgré les interventions de Christian Goepp, conseiller municipal de Duttlenheim opposé au GCO, et de Luc Huber, maire de Pfettisheim, pour calmer un peu le jeu, Arcos et Socos, ont eu du mal à présenter leur projet. “Certains ont tenté le débat de fond comme Sylvain Metz, président de l’ADQV (association de défense de la qualité de vie à Duttlenheim), parti dans un vibrant plaidoyer écologique en fin de soirée.”
[…] L’essentiel du débat portait sur l’aire de service de 7 ha prévue en bordure sud de la zone d’activités de la Plaine de la Bruche, partagée entre le RD111 et le GCO.Cette aire fera l’objet d’une sous-concession. Elle comprendra un restaurant (7j/7, de 7h à 22h), une boutique (7j/7, 24h/24), une station-service (7j/7, 24h/24) ainsi que des bornes de recharge pour véhicules électriques.
Un vaste parking est prévu pour les voitures et les camions. “Le cahier des charges de cette aire précise également qu’elle prévoit des espaces de détente et qu’elle se veut une vitrine touristique de l’Alsace.

2017-0228_dna_duttlenheim-debat-gco-terrain-hostile

http://c.dna.fr/societe/2017/03/02/un-projet-archifillon

Un projet « archifillon »

Lors de cette soirée mémorable pour les promoteurs du GCO, venus présenter le projet d’aire de service, plus de 300 personnes étaient présentes et de nombreuses voix se sont élevées contre le contournement : “de nombreuses voix virulentes se feront entendre tout long de la soirée. Les Bishnoï, le collectif GCO Non merci ou l’ADQV (association pour la défense de la qualité de vie) sont de la partie. Mais pas que. Les langues, même isolées, se délient.
Lorsque André Griebel, chargé des travaux, veut présenter les impacts du GCO sur le secteur “et plus précisément sur cette zone d’activité de la plaine de la Bruche, entaillée suivant le tracé par « un remblais, à savoir un ouvrage en terre de quelques mètres de haut », un jeune homme lui répond « Assassin ! ». … Un riverain s’exclame « Votre projet est archiFillon » en rappelant que c’est l’actuel candidat à la présidentielle qui, en 2008, alors qu’il était Premier ministre, avait signé la déclaration d’utilité publique du GCO. … Un habitant de Strasbourg explique que les bouchons près de l’Eurométropole ne disparaitront pas avec le GCO, « l’engorgement de Strasbourg … survient 2 h le matin et 2 h le soir ». « C’est un problème de circulation est-ouest et non pas nord-sud. » Luc Huber, maire de Pfettisheim et opposant historique au projet, a conclu en déclarant : « c’est  l’aire de service qu’il faut faire tomber, car ce sera une première étape pour faire tomber tout le GCO ».

2017-0228_dna_duttlenheim-debat-gco-aire-de-service

http://c.dna.fr/societe/2017/03/02/7-hectares-de-discorde

Dans cet article David Geiss zoome sur le projet d’aire de services, prévue il y a quelques mois à Griesheim-sur-Souffel, et aujourd’hui déplacée en bordure sud de la zone d’activités de la plaine de la Bruche entre Duttlenheim et Duppigheim, près d’un futur échangeur de l’autoroute.

7 hectares de discorde

La société Arcos, filiale de Vinci – est venue mardi soir à Duttlenheim présenter cette nouvelle version du projet devant un public très remonté.
Suite aux recours engagés par les maires du secteur de Griesheim contre l’aire de services initialement prévue de part et d’autre du GCO et sur une surface totale de 18 ha, il a été décidé de changer de secteur. “Arcos a donc revu sa copie et profité d’un redécoupage de la zone de protection stricte du grand hamster, décidé en décembre 2016, pour projeter cette aire sur des terres agricoles coincées entre cette zone de protection et la zone d’activités de la plaine de la Bruche.
Arcos explique que la nouvelle aire ne prendra que 7 ha de “terres délaissées autour du diffuseur”, (qui touche tout de même 12 propriétaires pour une quinzaine de parcelles). Celles-ci seraient “en cours d’acquisition et déjà été remembrées (ce qui n’était pas le cas à Griesheim).
La nouvelle aire s’accompagnera de la création de deux ronds-points (pour offrir un maximum d’accessibilité autour d’une première portion gratuite de l’autoroute)” et “se trouverait en effet à mi-chemin entre celles de Brumath et du Haut-Koenigsbourg. Et surtout à proximité de la zone d’activité de la plaine de la Bruche (3 000 emplois) et avec comme principaux voisins Knorr bestfoods et surtout XPo Logistics, un mastodonte du transport en camions.
“L’aire sera gérée en sous-concession et l’appel à la concurrence lancé cet été.” Avis aux pétroliers et restaurateurs. […]
Voilà donc pour cette aire de service, « obligatoire dans le cadre du GCO », rappelle André Griebel, responsable de Socos, autre filiale de Vinci, en charge, elle, plus spécifiquement des travaux. Une aire qui sera fonctionnelle en même temps que l’autoroute, en septembre 2020. Si tout se passe bien. Car outre l’opposition des riverains, manifestée à nouveau mardi soir, les autorisations et autres travaux préliminaires, précédant le réel démarrage du chantier fin 2017, d’autres dossiers suscitent pas mal d’interrogations sur cette partie sud du GCO : comme le viaduc de la Bruche et surtout l’aire de stockage des camions prévoyant une zone d’arrêt d’urgence en cas de crise météorologique. Elle était initialement prévue à Pfulgriesheim en annexe de l’autoroute et avec une forte emprise sur le foncier. Mais Arcos est en pourparlers avec l’État pour s’orienter vers un « stockage dynamique ». Une sorte de bande d’arrêt d’urgence améliorée, pressentie à hauteur d’Ittenheim.

La super bonne nouvelle de la soirée, servie sur un plateau d’argent par ARCOS: l’aire de service sera accessible à tous. Pas besoin de payer le péage… où comment acheter les consciences belliqueuses… ou pas !

http://la-feuille-de-chou.fr/archives/94790

à Duttlenheim, un raz-de-marée

anti-GCO a submergé Arcos et Vinci !

Ce mardi 28 février à Duttlenheim, la société Arcos, filiale de Vinci, s’était invitée dans la salle de 300 places du complexe culturel et sportif de la commune, espérant y promouvoir le nouvel emplacement de la zone de services du très hypothétique GCO/COS.
[…] Sauf que le plan ne s’est pas du tout déroulé comme espéré…
Dès l’annonce du maire qu’il laissait la parole à Arcos, les noms d’oiseaux ont volé à travers la salle à l’attention des représentants de la filiale de Vinci qui furent même traités d’« assassins !». Il a fallu cinq bonnes minutes avant que les 3 représentants d’Arcos puissent commencer leur exposé. […]
Croyant endormir la vigilance de la population, ils n’ont pas vu venir la colère ironique du peuple qui résiste !
La Feuille de Chou a filmé les interventions au cours de la soirée.
Quelques interventions :

1ère critique : « Vous êtes des nuls ! […] »

2ème critique : « Je trouve remarquable que vos experts en communication arrivent encore à faire croire à des gens que le GCO va résoudre le problème d’engorgement de Strasbourg. » Arcos sans réponse…

3ème critique : Christian Goepp parle de l’exemple allemand.

4ème critique : le problème des nuisances sonores !

voir l’ensemble des vidéos ici


Intervention de Sylvain Metz, président de l’ADQV, membre de notre collectif

PARTAGERShare on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Email this to someone