12 novembre : un journée dont on parlera – les grévistes se déshabillent devant l’hôtel du préfet

Lundi 13 novembre 2018

Le matin, une vingtaine d’opposants se sont donnés rendez-vous sur le “pont du Zénith” à Eckbolsheim pour une action de sensibilisation des automobilistes qui empruntent l’autoroute saturée du matin.

Ils ont déroulé des banderoles en soutien aux grévistes de la faim.

> voir article en page locale Strasbourg des DNA : https://c.dna.fr/edition-de-strasbourg/2018/11/13/en-bref

 

Pendant ce temps, une alerte avait été donnée sur le terrain au bord de la route départementale D111 entre Pfulgriesheim et Pfettisheim. Les machines de Holtzinger étaient prêtes à venir abattre les arbres d’alignement situés de part et d’autre de la route.

Ces arbres avaient été sauvés de l’abattage en septembre, suite à la suspension des travaux accordé par le tribunal administratif suit au recours en référé déposé par Alsace Nature. Le tribunal avait annulé pour 2 raisons principales : l’importance des arbres d’alignement pour la biodiversité et l’incompétence du préfet en l’occurrence pour autoriser l’abattage puisque c’est le Conseil Départemental qui est propriétaire de la voie et donc des arbres s’y trouvant.

Une nouvelle autorisation a été accordée il y a quelques jours et les machines ont pointé le bout de leur pelle.

C’était sans compter sur la détermination des habitants qui toute la journée ont bloqué les machines pour protéger les arbres.

 

 

Puis action en début d’après-midi, cette fois des grévistes de la faim (dans leur 22ème jour de grève) place Broglie à Strasbourg, en face de l’hôtel du Préfet (les forces de l’ordre ne les ont pas laissé trop s’approcher) pour démontrer la réalité de leur abstinence. Le cynique secrétaire général de la Préfecture, ainsi que d’autres personnes, laissait entendre qu’ils pratiquaient une grève tournante !

 



“Pierre Rosenzweig, Rachel Kuhn, Aurélie Kuhn, Michel Dupont, Christine Ludes et Élisabeth Dupeux ont perdu entre 6,5 et 11 kilos chacun depuis le début de leur grève de la faim.

Victime d’un malaise, l’un des grévistes de la faim, Pierre Rosenzweig, a dû être pris en charge par les pompiers et transporté au centre hospitalier de Hautepierre.”

> Voir l’article des DNA : Les anti-GCO en grève de la faim se déshabillent place Broglie à Strasbourg

Voir aussi l’article de Rue89Strasbourg

GCO : côtes apparentes et visages émaciés, les grévistes de la faim se déshabillent