Mobilités : grand débat sur la gratuité des transports

Dans le cadre des élections municipales et eurométropolitaine 2020, le collectif La gratuité des transports publics à l’Eurométropole, c’est possible en partenariat avec Rue89 Strasbourg, organise un grand débat sur le thème de la gratuité des transports en commun, mardi 3 mars, à la Maison des associations à Strasbourg, de 19h30 à 22 heures.

Interviendront :

  • Jean-Baptiste GERNET, adjoint au maire La coopérative, représentant de la liste “100%” Strasbourg” conduit par Alain Fontanel(LaRem) à Strasbourg
  • Pia IMBS, maire de Holtzheim, conseillère à l’Eurométropole
  • Alain JUND, EELV, adjoint au maire de Strasbourg, représentant la liste de Jeanne Barseghian, « Strasbourg écologiste et citoyenne ».
  • Pernelle RICHARDOT, adjointe au Maire PS, représentante de la liste “Faire ensemble” conduite par Catherine Trautmann( PS) à Strasbourg.
  • Antoine SPLET, PCF, conseiller municipal à Schiltigheim et conseiller à l’Eurométropole, candidat sur la liste Vivre Schilick de Danielle Dambach
  • Thibaud PHILIPPS, Les Républicains, conseiller municipal à Illkirch et à l’Eurométropole, tête de liste à Illkirch-Graffenstaden

Parmi les 10 propositions pour faire sauter les bouchons, édité pour la première en 2014, le collectif GCO NON MERCI a toujours promu les mobilités comme solutions sans le GCO. Aujourd’hui, plus que jamais face à l’urgence climatique et sociale, favoriser les mobilités permettant la réduction de l’utilisation de la voiture dans les déplacements quotidiens, est sensé. Rendre les transports en commun gratuits contribue à cet effort.

“A Strasbourg et sa métropole, le sujet est particulièrement d’actualité pour ces élections. En 2019, l’Eurométropole a mis en place un groupe de travail concernant le principe de gratuité et a formulé des propositions positives bien qu’incomplètes”, estime le collectif La gratuité des transports publics à l’Eurométropole, c’est possible

Dans le contexte actuel de prise de conscience du changement climatique et de crise sociale aiguë, le collectif “considère que la gratuité des transports en commun est un levier pour rendre effectif le droit à la ville pour tous et toutes, réduire l’usage de la voiture et permettre aux habitant.es de circuler librement dans notre agglomération.”

L’organisation de ce débat donnera la parole à des élus de différentes familles politiques représentant différents territoires de l’Eurométropole, permettant aux électeurs et électrices de s’informer des positions de chacun à ce sujet.
Les anti-GCO trouveront dans cette soirée un sujet intéressant. Développer la gratuité des transports en commun mérite notre soutien.