Travaux de forages de Vinci : réactions sur le terrain

Vinci et ses filiales ont commencé à effectuer des travaux de forages géotechniques pour faire des analyses du sol sur le tracé prévu pour le Grand Contournement Ouest de Strasbourg.
Des membres du collectif GCO NON MERCI, ainsi que des habitants des secteurs concernés ont réagi en s’opposant sur le terrain au début de ces travaux.

Mercredi 28 septembre à Kolbsheim en début d’après-midi :

Environ 30 personnes ont bloqué le chantier de forage.
160928-blocage1-kolbsheim-photo1copie-20160928_144431
Cette action a été relayée dans la presse, notamment dans les DNA :
160928-30-opposants-bloquent-un-chantier-de-sondages-geotechniques-capturedna

“Vers 14h cet après-midi, une trentaine d’opposants à l’A355, Grand contournement ouest (GCO) de Strasbourg, se sont installés sur l’emplacement du futur chantier.  Ils ont perturbé des travaux préparatoires (forages géotechniques) menés par une filiale de Vinci (Vinci Terrassements). Les ouvriers présents sur place depuis lundi ont dû cesser le travail, qui consistait alors surtout à réparer leur foreuse, laquelle venait de tomber en panne.Même si cette opération de blocage, qui semble en annoncer d’autres, se déroulait pacifiquement, les gendarmes sont intervenus pour intimer l’ordre aux manifestants de quitter les lieux.” …

 

Jeudi 29 septembre

entre Eckwersheim et Vendenheim

Les Fédinois contre le GCO entre aussi en action sur le chantier de forage sur leur secteur.
Vinci pensait travailler en toute tranquillité… Autant dire que c’est raté !
160929-blocage2-vendenheim-photo1forage-vendenheim-eckwerheim_photo-alain-engel_03
Un article des DNA raconte cette seconde action :
160929-vendenheim-les-opposants-manifestent-devant-le-site-des-forages-capturedna
La toute jeune association des Fédinois contre le GCO a tenu hier les engagements pris lors du week-end récemment organisé (DNA de lundi), à savoir de mener des actions solidaires avec les militants sur tout le parcours de la future autoroute.” […]
D’autres opérations symboliques destinées à entretenir la flamme et à se faire connaître par les habitants de Vendenheim pourraient être organisées prochainement. Le tout en espérant une participation massive des Fédinois à la manifestation organisée le 15 octobre à Strasbourg.”

… puis de nouveau à Kolbsheim,

où une marche entre le village – au départ de la mairie – et le lieu de forage a réuni 60 personnes.
copie-20160929_164056160930-blocage3-kolbsheim-photo1

Un premier article publié dans les pages locales (Molsheim) relate l’événement :
160930-champ-de-contestation-capturedna
Vers 16 h 30, quelques « Non au GCO ! » montaient d’entre les maïs, suivis par l’apparition sur le chemin de banderoles hostiles au projet, portées par le groupe d’une soixantaine de personnes parties à pied de la mairie. « Coucou, c’est encore nous ! » lance tout sourire un homme aux gendarmes et aux deux ouvriers.” […]
“« Ce ne sont que des travaux préparatoires mais il faut marquer le terrain. Montrer à Vinci qu’on ne laissera pas faire », pose cet habitant de Duttlenheim, tout en avouant mettre principalement ses espoirs dans les futures décisions juridiques. Mais pour Bruno Dalpra, du collectif alsacien de soutien à Notre-Dame-des-Landes, la venue de ces premières machines signe un basculement dans la lutte, qui oblige à penser à présent aux futures stratégies de terrain.
« Continuer à mettre la pression », à « ne pas les laisser travailler ici » et « à suivre » l’évolution de ces pré-travaux : c’est l’appel émis de son côté par Guillaume Bourlier, après la prise parole du maire Dany Karcher ( lire en cahier Région ).
Boissons et de quoi grignoter sortent des sacs à dos pour un apéritif impromptu… Dimanche, c’est une autre nourriture, spirituelle celle-là, qui alimentera le combat des anti-GCO. La messe d’Ernolsheim célébrant les récoltes consacrera en effet une prière à la Création et deux lectures d’écrits du pape sur la question écologique. Quant au culte de Kolbsheim, il proposera une réflexion sur le bien-fondé, en tant que chrétien, de la construction d’une telle autoroute. Quand la voix de l’Église se prononce contre la deux fois deux voies…”
Un second article reprend les propos de Dany Karcher, maire de Kolbsheim
160930-la-commune-veut-prendre-un-arrete-pour-expluser-vinci-capturedna
[ … ] Comme la veille, la manifestation, qui a connu une mobilisation plus forte avec une soixantaine de participants, s’est déroulée dans le calme, sous l’œil des gendarmes arrivés plus tôt dans l’après-midi. Deux maires avaient rejoint le groupe : ceux de Kolbsheim et de Pfettisheim. Le premier, Dany Karcher, a notamment pris la parole pour souligner que la parcelle sondée était « en plein périmètre de protection stricte du hamster ». Et que si rubans et gendarmes étaient là ce jeudi pour « protéger les destructeurs de terre contre ses protecteurs », sa commune allait « dès [aujourd’hui] faire un arrêté pour demander aux gendarmes d’expulser les gens qui détruisent notre patrimoine ».

Vendredi 30 septembre

les Fédinois ont renouvelé leur action, avec moultes banderoles à l’appui.

160930-blocage4-vendenheim-photo1

 
 

PARTAGERShare on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Email this to someone