Le 28 novembre au lever du jour, petit déj militant sur le terrain

Ce mercredi matin environ 70 personnes se sont retrouvées sur le chantier du GCO à hauteur de Ittenheim – environ là où devrait être construit le péage – pour un petit déjeuner militant.

Le chantier se situe sur la D222, entre Ittenheim et Achenheim

. 7h00min: arrivée avec tables, chaises, bancs, petits pains, thé, café.
Moment festif devant les machines.

. 8h30min: arrivée de gendarmes dont des GM. Echanges !

. 9h30min: rangement du matériel à la fin du petit-dèj et départ…

14h00min – point de situation – fin du blocage du chantier à Duttlenheim. Les derniers manifestants ont quitté les lieux en début d’après-midi. Pas d’incident à signaler. Des gendarmes toujours au service de Vinci face à des lanceurs d’alerte. Au mépris de la santé, du climat, avec l’aide d’une justice aux ordres là où elle pourrait faire valoir le bon sens, l’Etat reste droit dans ses bottes. Pour autant, nous ne nous résignons pas ! Suite au prochain épisode

 

Nous avons reçu (voir vidéo ci-dessous) le témoignage d’une dame touchée de problèmes pulmonaires qui sera obligée de fuir la pollution si le GCO se fait.

Cette autoroute à camion menacera gravement la santé des alsaciens d’après de nombreux médecins généralistes, des cardiologues et des universitaires.

Les jeunes alsaciens sont ceux qui font le plus d’AVC en France, et c’est en partie à cause de la pollution. Les dirigeants répondent à cela en faisant une autoroute qui ramènera des milliers de camions supplémentaires par jour dans la plaine d’Alsace.

Cela contre l’avis de la population et de nombreuses instances indépendantes qui ont donné en tout 7 avis défavorables au GCO lors d’enquêtes consultatives censées garantir la démocratie.

Cette affaire est plus que jamais catastrophique d’un point de vue sanitaire, démocratique et écologique.