[COMMUNIQUE] Indivisible et solidaire

Communiqué de presse
Lundi 14 mai 2018

Indivisible et solidaire

Claire et Martin se sont récemment glissés sous une foreuse pour empêcher les travaux préparatoires du GCO. Leur engagement, qui conteste le caractère d’intérêt public de ces travaux, leur vaut de comparaître devant le Tribunal alors que l’enquête publique qui se déroule actuellement n’a pas rendu son rapport suite aux remarques faites par la population quant à l’opportunité des travaux entrepris.

Le collectif GCO NON MERCI rappelle à cet égard que deux instances créées par l’Etat, à savoir le Conseil National de Protection de la Nature (CNPN) et l’Autorité Environnementale (Ae) ont rendu des avis négatifs relatifs au projet “GCO-COS”.

Le collectif rappelle aussi que l’Etat a publié un communiqué annonçant les travaux avant même que les enquêteurs publics aient rendu leur avis, ce qui constitue un déni de démocratie bien plus choquant qu’un acte de courage pacifique au profit de la préservation de l’environnement, surtout à la suite des résolutions de la COP 21.

Il est heureux que de jeunes personnes mus par une cause commune contrant les appétits financiers d’une multinationale sans scrupules, s’opposent à la logique de profit de VINCI qui ne se préoccupe en rien des conséquences tragiques de ses activités, ni sur la flore, ni sur la faune, ni sur le bien être ou le santé des personnes.

En conséquence, le Collectif GCO NON MERCI considère qu’une condamnation même symbolique d’un acte de résistance civique irait à l’encontre de l’esprit du droit dans un pays démocratique.