Plan de prévention du bruit dans l’environnement

Le Plan de prévention du bruit dans l’environnement (PPBE 2018/2023) sera consultable du 1er septembre au 1er novembre 2020 inclus, afin de recueillir les éventuelles remarques et observations du public,

source Strasbourg.eu

L’Eurométropole de Strasbourg a mis à jour ses cartes de bruit dans l’environnement relatives aux bruits des infrastructures de transport (routier, ferré et aérien) et des installations industrielles le 28 septembre 2018.

Depuis, la collectivité a élaboré un second Plan de Prévention du Bruit dans l’Environnement (PPBE) pour la période 2018/2023 qui doit être soumis à la consultation du public avant d’être approuvé. Ce futur PPBE comporte le bilan des actions menées et définit les orientations stratégiques portées par l’Eurométropole et les autres gestionnaires d’infrastructures de transport pour contribuer à la résorption des points noirs bruit et protéger les zones calmes.

Les mesures de prévention sur le territoire de l’Eurométropole de Strasbourg pour ce futur PPBE portent sur les domaines d’actions suivants :

  • les politiques d’urbanisme et d’aménagement,
  • le développement des modes de transport alternatifs à la voiture,
  • l’anticipation des enjeux acoustiques dans les projets d’aménagement par le recours systématique aux indications des cartes de bruit ,
  • les travaux d’aménagement de voiries contribuant à l’amélioration du paysage sonore,
  • l’amélioration des performances acoustiques des établissements municipaux dédiés à l’enfance et d’immeubles d’habitation du parc social identifiés comme point noir bruit. 
  • la convergence des actions en vue d’un traitement combiné et intégrateur des problématiques liées aux bruits, à la pollution de l’air extérieur ainsi qu’aux économies de l’énergie,
  • le soutien des riverains à la réalisation d’un diagnostic thermo-acoustique visant l’amélioration des performances de leur patrimoine en situation de point noir bruit.

Afin de recueillir les éventuelles remarques et observations du public, le PPBE sera consultable du 1er septembre au 1er novembre 2020 inclus. 

Mise en ligne des documents le 1er septembre 2020.

ou sur demande auprès de :
Eurométropole de Strasbourg, Service Hygiène et santé environnementale, 1 parc de l’Etoile, 67076 Strasbourg Cedex

Info via Strasbourg.eu

LE GCO EST PREVU EN 2022… ET SES NUISANCES EGALEMENT !

Même si le contournement Ouest de Strasbourg est en travaux, qu’il existe encore un recours devant le Tribunal administration pouvant remettre en cause le projet (jugement sur le fond concernant l’autorisation unique environnementale), il est impératif d’anticiper les question-nements relatifs aux nuisances sonores que va générer l’autoroute de Vinci.

Nous invitons les habitants des communes impactées par le GCO et faisant parti de l’Eurométropole*, à participer afin de recueillir leurs éventuelles remarques et observations.

Les communes concernées sont : Kolbsheim • Breuschwickersheim • Achenheim • Osthoffen • Oberschaeffolsheim • Lampertheim • Eckwersheim • Vendenheim • Reischtett

Pour les autres villages impactés par le GCO (en-dehors de l’Eurométropole), nous invitons les habitants à vous rapprocher de votre mairie afin de connaitre le Plan de prévention du bruit dans l’environnement en vigueur – si un tel document existe sur la communauté de communes dont dépend votre commune.

[su_note note_color= »#94ff66″ radius= »5″]

NUISANCES SONORES / AUTOROUTE

En France, 7 millions de personnes, soit 12 % de la population, sont exposées à des niveaux de bruit extérieur excédant le seuil de 65 dB(A) de jour et subissent ainsi une forte gêne. Environ les trois-quarts sont des riverains d’infrastructures de transports terrestres, routières notamment – source CidB

Faute d’une législation plus contraignante, Vinci finance ce que le cahier des charges l’oblige à faire, conformément aux seuils fixés par la loi, sur des estimations de bruit calculées à partir d’une autoroute qui n’existe pas encore. En clair : l’entreprise construit des protections acoustiques à minima, couverte par une réglementation à revoir.
S’il doit y avoir des corrections à faire ensuite et il y en aura, mais, alors que l’autoroute a un financement privé, l’entreprise fera appel à l’argent du contribuable au travers d’aides qu’elle saura solliciter !

[/su_note]