Un marché de Noël sans GCO, atypique et joyeux !

Dimanche 17 décembre, pour la troisième année consécutive, le mouvement d’opposition anti-GCO a proposé un marché de Noël militant.

Parce que militer ce n’est pas uniquement tenir des barricades

Notre marché garantie sans GCO a tenu toute ses promesses : atypique et joyeux !

Dans la cour du château de Kolbsheim, aux portes des jardins remarquables des lieux, juste après un curieux “HALTE PEAGE” – d’ailleurs, on se demande pourquoi ?!! toute ressemblance avec un projet Vinci d’autoroute à… péage serait une coïncidence… voulu ! – des senteurs de vins de chaud envahissaient l’atmosphère.

Plaisir des yeux et des papilles à profiter de gâteaux aux épices, de bredeles “maison”, de chocolats ou encore, d’une bonne soupe, d’une bière du village ou de tartines paysannes, attendaient les visiteurs au milieu de nombreuses fabrications artisanales et produits locaux entremêlé de documents militants, panneaux d’informations et livres en tout genre. Une équipe du 4L Trophy présentait sa mission, tandis qu’une grande partie des composantes anti-GCO du collectif étaient représentées du nord au sud du tracé, ainsi que les zadistes et électrons libres de la ZAD.

« Noël est la période de l’espoir »

Bruno Dalpra, coordinateur de l’événement, a remercié chacun.e par leur présence avant de céder la parole à Dany Karcher, maire de la commune, mais également membre historique de notre collectif. Dans son discours, il a évoqué le CNPNNous savons maintenant que l’oral ne s’est pas bien déroulé pour ARCOS/Vinci devant le conseil d’experts scientifiques (c’était le 15 décembre). Puis, il a parlé aussi de Notre-Dame-des-Landes, sujet qui occupe les esprits en cette fin d’année avec la remise d’un rapport et l’attente de la décision du gouvernement d’arrêter ou pas le projet. Un projet « dinosaure » – datant du siècle dernier comme le GCO – a rappelé Dany Karcher avant de mettre en avant une certaine spiritualité de l’événement et où « Noël est la période de l’espoir ».

Bruno Dalpra a ensuite donné la parole aux acteurs du terrain. Des personnes qu’il connait bien entre habitant.e.s et électrons libres de la ZAD et du mouvement d’opposition. C’est Martin et Rémi qui se sont exprimés en leurs noms, conclut par la lecture d’un texte écrit et lu par Yannick.

A la fin des discours, un moment musicale s’est entremêlé au marché pour réchauffer l’atmosphère plutôt froide en cette période de l’année. Un groupe de Batucada brésilienne venu de Strasbourg a joué plusieurs partitions. Un moment conviviale.

Prises de parole – DEBUT –
Prises de parole – SUITE –

Entre jardins et ZAD, mais aussi cardio-vasculaires…

L’après-midi, plusieurs visites des jardins remarquables du château – appartenant à la famille Grunelius chez qui nous étions – a permis de découvrir ou redécouvrir ces lieux menacés par le projet GCO. Une menace qui n’est pas uniquement la destruction d’une partie de la forêt. C’est aussi la perte de quiétude et d’un tas d’éléments qui ne se voient pas. L’une des visites est allée jusqu’à la zone d’occupation du Moulin. Moment d’échanges avec les occupants. Rappeler le rôle de ces veilleurs vis-à-vis de l’espace qu’ils protègent et de se remémorer le blocage du 20 septembre où leur alerte et interposition tôt le matin avant l’arrivée des renforts venus du village et d’un peu partout aux alentours et aude-là, avait mis en échec une tentative de déboisement par Vinci, suspendu ensuite.

L’après-midi a été également l’occasion de proposer une conférence à l’église du village, non loin du marché, sur les complications cardio-vasculaires liées à la circulation automobile présentée par le docteur Thierry Reeb, Cardiologue. Beaucoup de monde. Un public en quête d’informations. L’occasion de comprendre que les arguments de santé publique défendue par les porteurs du projet de contournement de Strasbourg ne tiennent pas la route et que la sortie est proche.

Rendez-vous en 2018

A 17 heures, clap de fin. Le rideau s’est refermé sur cette édition 2017. Tourné vers demain, certains n’hésitaient pas à évoquer déjà une édition 2018… A suivre !

Retrouver le JT de France 3 Alsace présent l’après-midi :
Les DNA évoquent notre marché sous un titre charmant “Ca grogne sous le sapin” :
RETROUVER NOTRE ALBUM PHOTOS SUR L’EVENEMENT
Marché de Noël militant 2017

Marché de Noël militant 2017 20171217_123510

Marché de Noël militant 2017 20171217_144043

Marché de Noël militant 2017 20171217_145222

Marché de Noël militant 2017 20171217_150311

Marché de Noël militant 2017 20171217_152917

Marché de Noël militant 2017 20171217_142258