Stop Amazon | Ensisheim : CODERST ajourné, mais manifestation maintenue !

Le Conseil départemental de l’environnement et des risques sanitaires et technologiques (CODERST) du Haut-Rhin devait se réunir ce jeudi 5 novembre à Colmar. Parmi les dossiers à l’ordre du jour, celui du méga-entrepôt d’Amazon à Ensisheim. Le conseil est ajourné, a-t-on appris mardi après-midi, officiellement pour des raisons liées à la situation sanitaire due au Covid19. Pour les opposants, le prétexte sanitaire est une excuse. Le contexte polémique autour du géant de l’e-commerce dans laquelle se trouve le gouvernement vis-à-vis de la fermeture des commerces de proximité jugés “non essentiel” dans le confinement, est probablement la véritable raison, au quelle s’ajoute la mobilisation de ces derniers jours grâce à l’action « Agissons ensemble, massivement contre l’implantation d’AMAZON à Ensisheim ! ».

CODERST ajourné, mais manifestation maintenue !

Même si le CODERST est ajourné, les opposants maintiennent le rassemblement prévu devant la préfecture de Colmar ce jeudi 5 novembre à 14h.

En pleine polémique sur la nouvelle fermeture des commerces de proximité, des commerçants, des élus et des citoyens alertent sur l’atteinte irréversible portée aux commerces par un projet qui contribuera à la destruction de plus de 100 000 emplois en France. Ils dénoncent également le manque total de prise en compte de son impact climatique colossal. Enfin ils regrettent que les élus locaux et la préfecture aient multiplié les opacités, les refus de dialogue et de réponse à la presse, portant à un niveau inédit le mépris de la démocratie locale.

Le chaudron des alternatives, extrait du communiqué à lire ici

Les organisateurs précisent que la manifestation est déclarée et rappellent à toutes et tous de respecter les mesures barrières par rapport au contexte sanitaire actuel, à savoir : masques, SHA, distanciation physique.

Le collectif GCO NON MERCI est solidaire parce qu’à cause de l’autoroute à camions en cours de construction à l’Ouest de Strasbourg – le GCO – la menace de voir se développer ce type d’entrepôt (Ensisheim / Dambach-la-Ville) est dangereux à plusieurs titres :

  • pour Ensisheim, c’est la bétonisation de 190.000 m² de terres arables, plus nécessaires que jamais pour la transition à venir ;
  • augmentation du trafic camions/véhicules utilitaires pour assurer les livraisons ;
  • augmentation de la pollution de l’air dans la plaine d’Alsace ;
  • destruction à moyen terme de commerces de proximité

Jeudi 5 novembre, à 14 heures, soyons nombreux devant la préfecture du Haut-Rhin à Colmar pour demander l’annulation du projet avant qu’il ne soit trop tard.