A Brune Poirson : le respect commence par celui de connaitre ses dossiers

Quand on parle de violence institutionnelle* dans le dossier du GCO, en voilà un exemple.

Mardi soir, à Science Po Paris, à une question sur le contournement Ouest de Strasbourg, Brune Poirson, la secrétaire d’Etat auprès du ministère de la transition écologique, ne semble pas être au courant du projet, ni des études d’impact…

Que dire… Le ministère arbitre des dossiers. Le Président de la République, le Premier ministre et le ministre de la transition écologique ont été interpellé à de multiples reprises ces dernières semaines, des documents ont été transmis par le collectif et… la secrétaire d’État n’a même pas pris la peine de les lires…

La violence, ce n’est pas uniquement le fait de donner des coups. Le respect commence par celui de connaitre ses dossiers et non pas les notes rédigés par des conseillés, souvent sous influence des lobbyistes.

*quelques notions sur ce qu’on appelle “violence institutionnelle”