[revue de presse] 2000 personnes pour l’inauguration de la réserve du Bishnoï

 

Un beau week-end assurément pour les organisateurs de l’inauguration de la réserve du Bishnoï. Bravo à tous les bénévoles qui se sont impliqués !

Des habitants venus en famille, des militants associatifs, des élus … venus pour s’informer et/ou pour dire NON au  GCO !

2000 personnes se sont succédées ces deux jours pour (re)découvrir le site de “la réserve du Bishnoï”, beau coin de forêt situé entre le canal de la Bruche et le château de Kolbsheim, site menacé en cas de construction du GCO.

 

Les médias régionaux ont relayé l’événement.

 

Vendredi 1er avril :

France Bleue Alsace : ECOUTER ICI

160402-retour-ecotaxe-Bruno-Dalpra-FranceBleue

DNA : Les embûches du Bishnoï

http://c.dna.fr/edition-de-molsheim-schirmeck/2016/04/01/les-embuches-du-bishnoi

“Week-end sous haute surveillance samedi et dimanche à Ernolsheim où le collectif des Bishnoïs entend manifester son opposition au GCO. Mais cela n’est pas du goût de tout le monde !”

160401-les-embuches-du-Bishnoï-DNA

 

Samedi  2 avril 2016 :

France3 Alsace

” Ernolsheim-Bruche : un week-end festif pour les opposants au GCO

La lutte contre le grand contournement ouest de Strasbourg a pris une nouvelle dimension ce week-end. Un collectif citoyen organise l’occupation festive d’un terrain à Ernolsheim-Bruche.”

pour voir le reportage : http://france3-regions.francetvinfo.fr/alsace/ernolsheim-bruche-un-week-end-festif-pour-les-opposants-au-gco-966779.html

160402-WE-festif-pour-les-opposants-au-GCO

 

Dimanche 3 avril :

DNA  – La réserve inaugurée

http://c.dna.fr/environnement/2016/04/03/la-reserve-inauguree

160402-le-reserve-inaugurée-DNA

Extraits – “Pour les Bishnoïs, à l’origine un groupe d’habitants d’Ernolsheim-Bruche anti-GCO, ce samedi était un peu le saut dans l’inconnu. Depuis plusieurs semaines, leurs banderoles, bien en vue dans le village, et leur activité sur les réseaux sociaux, invitaient à participer à ce festival.(…)

(…) la fermeture par le Département, tout le week-end, de la piste cyclable entre Kolbsheim et Ernolsheim. Mesure de sécurité, leur a-t-on justifié. Résultat, pour gagner le site, il faut faire un détour, à pied ou à vélo, via la RD 93. (…)

Pour Bruno Dalpra, des Amis de la Confédération paysanne, cette décision traduit « la réelle crainte des autorités d’une occupation pérenne du terrain ».

(…) En enjambant un petit pont baptisé « viaduc Roland-Ries », les participants arrivent ainsi sur le lieu du festival, préparé depuis la veille par une poignée de bénévoles.

(…) Ce charmant espace naturel privé, situé au pied du château de Kolbsheim, est sur le tracé du projet d’autoroute à péage. « Ici, on serait juste sous le viaduc de 15 m de haut », explique un jeune agriculteur à un quidam. Un peu plus loin, plusieurs associations ont sorti leurs stands : le collectif GCO non merci, bien sûr, mais aussi Alsace nature, le Gepma, la LPO, Arbres, etc. Panneaux informatifs et photos dénoncent les nuisances qu’entraînerait le contournement.

Tandis que des enfants s’amusent à un chamboule-tout où les boîtes ont revêtu les visages bien connus d’élu nationaux… et régionaux, un duo de crêpiers foutraques s’occupe de divertir la foule. Ambiance militante mais bon enfant pour ce rassemblement où nombreux sont d’ailleurs ceux venus en famille.

(…) Sur la scène, les Allemands du Bund viennent à leur tour exprimer leur solidarité et leurs inquiétudes quant aux répercussions qu’aurait, chez eux aussi, le GCO. Ils ne sont pas seuls à être venus de loin : des opposants lorrains à l’A31 bis et d’autres à Notre-Dame-des-Landes sont là, également. ”

 

Interviews de France Bleue Alsace :

ECOUTER ICI

Les opposants au GCO, le grand contournement ouest, se sont trouvés un site pour porter leur lutte contre ce projet d’autoroute: la “réserve du Bishnoï”, des bois et des champs en bordure du canal de la Bruche, aux portes d’Ernolsheim-sur-Bruche, à 15 km de Strasbourg.

 

 

Lundi 4 avril :

DNA –  Résistance massive

http://c.dna.fr/environnement/2016/04/04/resistance-massive

160404-résistance-massive-captureDNA

“Des poussettes, des vélos, des drapeaux… Une affluence des beaux jours sur ce chemin bucolique reliant la RD93 à la réserve où d’après les organisateurs près de 2 000 personnes ont défilé tout au long du week-end. L’itinéraire initialement prévu par la piste cyclable ayant été bloqué sur décision du conseil départemental, les Bishnoïs ont donc opté pour cette alternative qui avait pour mérite d’emprunter le tracé exact de la future autoroute.

Deux mille personnes

« Là quand j’ouvre mes volets, je vois des chevreuils. Mais après avec le GCO, je ne verrai plus que des camions », lâche cet habitant d’Ernolsheim venu en famille, et en « voisin ». À ses côtés des syndicalistes comme les membres de la Coordination Rurale, des militants associatifs aussi membres d’Alsace Nature, Stop Fessenheim etc. Pas mal d’élus locaux également. Et puis quelques invités enfin, venus d’un peu plus loin : « Quand je vois cela, ce petit cocon, ce bocage et cette mobilisation ça me fait penser à nous en 2001, aux débuts de notre mouvement » observe Christian Grisollet, représentant de l’Acipa (Association citoyenne intercommunale des populations concernées par le projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes). Là-bas comme ici se manifeste ce qu’il qualifie de « résistance » au groupe Vinci. Un esprit fédérateur qui s’est retrouvé hier soir -avant que tout le monde ne plie bagages- avec la signature par l’ensemble des associations présentes de la Déclaration du Bishnoï. Ce document, en quelques lignes, synthétise le choix de société qui, en attendant l’autoroute, planait ce week-end sur la « Réserve du Bishnoï”.

 

voir aussi l’édition de Molsheim

160404-Bishnoi-DNA-Molsheim

 

Mardi 5 avril :

DNA – Les Bishnoïs sont sortis de leur réserve

http://c.dna.fr/edition-de-molsheim-schirmeck/2016/04/05/les-bishnois-sont-sortis-de-leur-reserve

160404-les-Bishnoi-sont-sortis-de-leur-reserve-captureDNA

extrait :

« Ce qui est très intéressant avec les Bishnoïs, outre qu’ils apportent du sang neuf au collectif historique GCO non merci, c’est qu’ils sont complémentaires de ce dernier en lui apportant une touche “groupe de terrain” », analyse Bruno Dalpra. « Et puis il y a aussi une image, avec ce personnage maintenant bien identifié ».

Au terme de sa première sortie réussie, il y a fort à parier que le petit Indien moustachu n’a pas fini de faire parler de lui.

 

 

Les médias nationaux parlent aussi du Bishnoï ICI

 

..

..

 

 

PARTAGERShare on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Email this to someone