Enquête parcellaire : manifestation d’opposants au GCO à Kolbsheim

Une cinquantaine d’opposants au GCO ont manifesté mardi 8 novembre à Kolbsheim dans une ambiance année 70′ “pour un projet du passé qui n’est pas notre avenir”. L’occasion, une fois encore, comme cela a déjà été le cas dans d’autres communes*, d’engager une conversation avec les propriétaires de parcelles concernées par l’emprise GCO et de rappeler notre opposition au projet.
A Kolbsheim, une colline devrait être décaissée sur 200 mètres de large et 20 mètres de profond, une forêt de 26 hectares menacée et le paysage des jardins du château de la commune, classé “jardin remarquable”, serait défiguré.
Des dommages, sur le secteur, seraient considérables. D’autant plus que le cadre de vie des habitants serait dégradé dans un projet qui ne leur sert à rien parce que l’autoroute ne desserviraient aucune des communes impactées, hormis Ittenheim (péage et seul échangeur central). Un sacrifice environnement inacceptable, renforcé par le fait que le GCO ne règlerait rien des nuisances que génère le trafic autoroutier sur Strasbourg alors que nous avons des alternatives pour y contribuer sans contournement.
A noter que parmi les manifestants une opposante au barrage de Sivens (zad du Testet) et un autre contre le projet d’autoroute A45 (également présent sur la Zad d’Agen), de passage dans la région, sont venus apporter leur soutien. Merci à eux !
#GCO 2016-1108 (12)
#GCO 2016-1108 (19)

Dernières Nouvelles Alsace

Le journal, Les Dernières Nouvelles d’Alsace, du 09/11/2016 – dans son édition de Schirmeck / Molsheim, secteur de Molsheim – évoque la mobilisation des opposant contre le GCO devant la mairie de Kolbsheim – voir l’article ici (ed.abonné).
Extrait – Une poignée de vieux tracteurs soigneusement garés sur le trottoir devant la mairie de Kolbsheim. « Il ne faudrait pas empêcher le bus du réseau 67 de passer », nous dit Philippe Diemer, premier adjoint au maire. La manifestation organisée hier après-midi à Kolbsheim pour la venue du commissaire enquêteur a rassemblé, en milieu d’après-midi, une quarantaine de personnes. Ainsi retrouvait-on des membres du collectif GCO non merci, de l’association Réserve du Bishnoï, des agriculteurs ou de simples habitants du village concernés, de près ou de loin, par les expropriations qui s’annoncent.
« Nous sommes là pour marquer le coup, une nouvelle fois », explique Philippe Diemer en l’absence de Dany Karcher, retenu au même moment à l’Eurométropole de Strasbourg par une réunion sur la requalification de l’autoroute A35, dossier étroitement lié à celui du GCO. Il avait été demandé aux manifestants de venir habillés en tenue des années 70 « pour rappeler l’année où a été conçu ce projet autoroutier », ajoute-t-il.
(…) plusieurs drapeaux et des banderoles déployées devant la mairie apportaient quelques notes colorées au rassemblement, tandis qu’une sono s’occupait de l’ambiance musicale. Regroupés au milieu des manifestants (…). Le premier adjoint est sur la même ligne : « Franchement, ils vont nous percer un trou de 200 mètres de large sur 20 mètres de profondeurs pour passer la colline… Ça, on ne pourra plus l’effacer. Vinci nous dit que c’est d’utilité publique. Moi je pense que pour la ville de Strasbourg, l’utilité publique serait de garder ces terres pour nourrir sa population. Si on construit des autoroutes pour ramener encore plus vite des fraises d’Espagne, c’est pas la peine… » (…)
dna_20161109_schrimeck-molsheim

La Feuille de Chou

La Feuille de Chou, journal indépendant, était présent à Kolbsheim.
Retrouver leur reportage ici : Kolbsheim dit non au GCO

@ La feuille de chou