GCO : 30 septembre, procès en appel d’un militant anti-GCO

Le 30 septembre 2020, aura lieu le procès en appel de Gérard Avril, militant anti-GCO, devant la Cour d’appel de Colmar. Il est poursuivi pour violence sur militaire et refus de se soumettre aux prélèvements d’empreintes ADN. Les faits s’étaient déroulés le 13 mars 2019 à Ernolsheim-sur-Bruche durant une opération de filtrage des camions du chantier du GCO
Lors du procès au TGI de Saverne le 19 septembre 2019, il avait été condamné à deux mois d’emprisonnement avec sursis, 500€ d’amende avec sursis et 500€ de préjudice moral pour le gendarme qu’il aurais bousculé et plus de 200€ de frais de procédure.

RAPPEL DES FAITS :

Les faits se sont déroulés le 13 mars 2019 à Ernolsheim-sur-Bruche lors d’une opération de filtrage des camions du chantier du GCO. Les manifestants ont utilisé un passe protégé où ils faisaient des allées-retours. Pour rétablir la circulation, les gendarmes ont fait pression sur eux et pour raison inconnue, un militaire est tombé au sol devant le militant poursuivit en justice.

Gérard Avril explique :

Le 13 mars dernier je traversais un passages piétons à Ernolsheim sur Bruche quand un Playmobil est tombé à mes pieds « sans intention de le faire tomber ni même de le bousculer » selon ses propos dans son dépôt de plainte à mon égard.”

Opération passage pour piéton

#GCO #ZADduMoulin Flash infos #zad 9h00minUne action d'envergure a eu lieu ce matin dans le village voisin d'Ernolsheim-sur-Bruche. Les camions du chantier y passant régulièrement, une trentaine de militant.e.s s'y sont rendus et ont pacifiquement traversé la route devant les camions. Le blocage a été efficace, et malgré l'arrivé des forces de l'ordre en tenue de combat militaire, les piétons ont exprimés leur suprématie sur les camions. L'opération c'est bien déroulé jusqu'à ce qu'un militaire "s'effondre" au pied d'un militant surpris. Celui-ci est directement accusé par les forces de l'ordre d'avoir renversé le dit militaire. Les forces de l'ordre plaquent violemment le militant innocent au sol, le menottent et l'emmènent en garde à vue. A défauts de pouvoir utiliser leur violence en légitime défense, les forces de l'ordre la simule pour pouvoir justifier la leur.#OnNeLacheRien.

Gepostet von ZAD du Moulin / Grand Hamster – Non GCO am Mittwoch, 13. März 2019

SOYONS NOMBREUX LE 30 SEPTEMBRE !

Le collectif GCO NON MERCI est solidaire et appel à soutenir Gérard. Le 30 septembre, rendez-vous à 8h à la Cour d’appel de Colmar,  9 Avenue Raymond Poincaré.