[LETTRE OUVERTE] La forêt du Grittwald déjà attaquée ?!!

Lettre ouverte à l’état, aux élus et aux citoyens

La forêt du Grittwald (Vendenheim) est déjà attaquée alors que les études préalables n’y seront autorisées qu’à partir de septembre 2017, dans 8 mois… et que les propriétaires privés n’ont même pas encore cédé leurs parcelles ! Les lois et les règlements n’ont-ils donc plus aucune importance dans notre pays ? Les citoyens demandent l’application des règles prévues et réclament un moratoire sur le projet de GCO.
Le déboisement pour études préalables, obtenu sous réserves et compensations, est prévu en… septembre 2017 dans le planning du concessionnaire présenté au public et aux services de l’Etat au titre du dossier de demande de dérogation à destruction d’espèces protégées,.
Or que constatons-nous sur le terrain ce début février 2017 ?
La forêt du Krittwald (Vendenheim) ressemble à un jeu de paintball, avec des marquages de toutes les couleurs et à une zone de défrichage sauvage : de nombreux arbres ont déjà été tronçonnés et il est demandé aux propriétaires des parcelles de récupérer leur bois abattu !
Les riverains entendent les tronçonneuses, en action dans le fond de la forêt, près de l’autoroute existante, à distance des yeux indiscrets, mais bien audibles !
Les chemins forestiers sont transformés en bourbiers par les passages et les manœuvres incessantes des véhicules : la faune locale a bien changé !!!
L’abattage d’arbres dans les espaces concernés par le projet, ceci dès le stade des études préalables, n’est pas conforme à la protection des espèces végétales ni animales à une période de l’année où beaucoup d’entre elles hibernent. Elles ne sont pas en mesure de tenter de se sauver, en d’autres termes elles sont massacrées sur place. Les grands froids augmentent encore leur sensibilité.
Les citoyens s’insurgent de voir systématiquement bafouées les règles prévues pour ce projet et contre l’indifférence des élus métropolitains qui ne font rien pour éviter les bouchons et régler les actuels soucis de circulation des strasbourgeois alors que des solutions existent.
Strasbourg l’Européenne se moque bien des règlements européens de protection de la biodiversité…
Les élus des conseils départementaux se moquent de ceux qui traversent l’Alsace de part en part : le projet de GCO garantit des embouteillages encore plus importants d’ouest en est…
Mieux encore, l’Etat envoie des gendarmes relever les plaques d’immatriculation des visiteurs du Château de Kolbsheim lors de sa porte ouverte le 18 décembre dernier, sur un terrain privé, mais aucun d’entre eux ne verbalise les engins qui fréquentent indûment la forêt de Vendenheim !!!
Le collectif GCO NON MERCI, dont les Fédinois contre le GCO sont membres, s’indigne de ce qui se passe dans la forêt du Krittwald et s’associe à la démarche de l’association.
Pour rappel, le collectif GCO NON MERCI et l’ensemble de ses composantes récla- ment que soient adoptés de toute urgence :

  • Un moratoire sur ce projet en vue de le stopper définitivement ;
  • Une étude et une mise en œuvre rapides des solutions (déjà proposées) permettant de décongestionner réellement l’A35 (dont le décroisement des flux Ouest/Est et Nord/Sud) et plus globalement favorisant l’accès à Strasbourg ;
  • Un test de la Taxe PL en région Est (tous nos voisins l’ont aujourd’hui mise en place : le Luxembourg, la Hollande, l’Allemagne et la Belgique…) ;
  • Une quatrième voie ferrée permettant d’augmenter le nombre de liaisons régionales.
  • L’application des « 10 solutions pour faire sauter les bouchons ».
Philippe Ployé, président de l’association Les Fédinois contre le GCO

PARTAGERShare on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+1Email this to someone