Liaison A4 – Lorentzen : avis négatif du CNPN

Le projet routier de liaison entre l’A4 et Lorentzen (67), en Alsace Bossue, a reçu un avis négatif du Conseil national de la protection de la nature (CNPN).

Dans les avis relevés si et là, les écologistes sont des empêcheurs de tourner en rond alors qu’une fois encore, comme pour le GCO ou la liaison GCO-Entzheim, se pose la question du bien-fondé à vouloir une nouvelle route et des conséquences que cela engendre au-delà l’aspect environnemental.

Dans les réactions, les propos d’un habitant du secteur, Jean-Paul Bauer, relevés sur la page Facebook des DNA, nous parait intéressant à vous partager :

“Il y a des gens qui sont simplement pour le projet. Mais en dehors de l’opposition écologique, qui a bon dos sur le sujet, personne ne s’interroge sur le détail du projet. Personne n’a examiné le projet en détail et s’est posé les plus élémentaires des questions. Par exemple, si la sortie de cette route est effectivement à Lorentzen, par où passeront les camions qui veulent se rendre à l’autre bout de Diemeringen, rue de Durstel ? L’ancienne Maire de Mackwiller avait été poussée à soutenir ce projet et l’éloignement de la route du village de Mackwiller pour justifier le tracé projeté. Mais s’est-elle interrogée sur le passage de camions par son village pour rejoindre la nouvelle route ? D’ailleurs cette route sera beaucoup plus proche de Lorentzen que de son village. Mais ces riverains là “devront faire avec” comme le font déjà ceux qui ont l’autoroute A4 à moins de 250 m de leurs maisons. Et ne parlons pas des coûts supplémentaires générés par le fait de passer par une forte côte plutôt que de contourner une colline et nécessitant de ce fait une voie supplémentaire pour véhicules lents avant de descendre dans un tunnel sous la route et l’Eichel, sans parler du maintien d’un passage à niveau pour les convois exceptionnels et grands véhicules du fait de l’inadaptation inévitable du tunnel projeté… Bref il y aurait eu matière pour des discussions sérieuses sur les finalités du projet, sa réalisation et son coût. Il y a quelques années le problème des oppositions ne se posait plus. Mais comme on a laissé passer le temps, il a fallut tout recommencer en terme d’enquête publique notamment. Alors maintenant on va donner la faute aux écologistes si le projet ne se faisait pas ou s’il tardait encore à se voir réalisé. Mais le débat est truqué ! Chacun va rester sur ses certitudes. Mon opinion n’est que celle d’un simple citoyen qui a écouté les arguments des uns et des autres et qui a essayé de se faire sa propre idée sur le sujet à un moment donné. A chacun d’en faire autant… ou pas !”

Un projet de plus de 40 ans…

En mai 2012, l’association Alsace nature avait engagé des procédures contre la mise en chantier d’un projet de liaison routière datant de 1976. Cette nouvelle polémique rallume une interminable guerre de tranchée autour du désenclavement de la communauté de communes d’Alsace Bossue. Les associations régionales de défenses de l’environnement s’apposent aux élus et aux industriels locaux.

Un projet né en 1976…