30 scientifiques, dont Jean Jouzel, demandent à Macron un moratoire sur le GCO

 

Une trentaine de scientifiques ont signé, à l’initiative de Dominique Bourg, philisophe, un appel demandant un moratoire sur le GCO.

Parmi eux : Jean Jouzel, climatologue qui, depuis plusieurs années, interpelle sur l’urgence climatique.

Pour ces scientifiques, il est évident que construire le GCO est un non sens vu l’extrême urgence climatique dans laquelle nous sommes. Nous devons mettre en place très rapidement d’autres modes de déplacements. Ce n’est pas en privilégiant un nouveau tronçon autoroutier que l’on va aider les gens à changer leurs habitudes.

 

 

 

article paru sur Reporterre.net

30 scientifiques, dont Jean Jouzel, demandent à Macron un moratoire sur le GCO

5 décembre 2018

“Mardi 4 décembre, une trentaine de scientifiques, dont le climatologue Jean Jouzel, la philosophe Dominique Bourg ou les économistes Jean Gadrey et Gaël Giraud, ont écrit une lettre ouverte à Emmanuel Macron demandant un moratoire sur le Grand contournement ouest (GCO) de Strasbourg.

Ils font suite à la grève de la faim menée par des opposants au GCO pendant près d’un mois, afin d’obtenir l’abandon du projet autoroutier datant de plus de 40 ans. «Cet engagement radical était fondé sur la conviction, et nous la partageons, que nous sommes dans une situation d’extrême urgence climatique et qu’il faut alerter par tous les moyens les décideurs et l’opinion publique de la nécessité d’engager des mesures rapides et inédites pour tenter d’enrayer ce mécanisme destructeur de nos conditions de vie», écrivent-ils.

Pour les chercheurs, le GCO, parce qu’il a vocation à devenir «un couloir à camions européen», est un projet climaticide. «En prétendant régler le problème local de Strasbourg, le GCO va de fait étendre et amplifier le phénomène de pollution et d’émissions de gaz à effet de serre à l’ensemble de la plaine d’Alsace», insistent les signataires.”