Aux arbres citoyens : compensons d’abord par nous même !

Samedi 7 mars 2020, une centaine de militants et sympathisants du collectif GCO NON MERCI se sont retrouvés sur le lieu-dit du “SPOT” à Kolbsheim, pour une plantation d’arbres

Le lieu-dit du “SPOT”, le long de D45 entre Breuschwickersheim et Ergersheim, pour mémoire, est le terrain qui a accueilli la première cabane anti-GCO permanente (septembre 2014 – août 2019), lieu qui fût aussi utilisé par les zadistes après l’expulsion de la zone du Moulin en septembre 2018, jusqu’à son démantèlement en août 2019.

Symboliquement, pour les opposants au contournement Ouest de Strasbourg, planter des arbres sur cet espace relève d’un geste fort à matérialiser dans le temps leur résistance dans un acte utile bon pour le climat. Compenser ailleurs n’a pas de sens…

Au milieu du terrain, autour du tilleul offert par le BUND Rheinland-Pfalz à l’occasion du cinquantenaire d’Alsace Nature en 2015 et planté le 25 novembre 2017, 20 pousses de chênes issus des chênes plusieurs fois centenaires de Vendenheim massacrés par Vinci, ont été planté.
L’objectif de 355 plants en clin d’oeil à “A355” (l’autoroute A355, dite « grand contournement ouest » ou « contournement ouest de Strasbourg ») n’a pas été atteint. Ce sont tout de même 270 plants comptabilisés au moment du comptage, sans compter les retardataires, chacun avait les bras chargés.
Au fond, l’important n’était pas le chiffre. Cette plantation était l’occasion pour les participants de se retrouver autour d’un événement fort : planter des arbres dans un secteur défiguré par l’autoroute de Vinci, dans le contexte d’urgence climatique (et sociale) prenant tout son sens tant l’écart entre les discours de nos politiques en faveur du climat et la réalité du terrain, le GCO en exemple, est grande. Et ce n’est pas en annonçant planter des arbres par centaines, l’une des tendances de nos élus et futurs candidats aux municipales, qu’ils/elles ont compris les enjeux.

Pour le collectif GCO NON MERCI, stopper le GCO serait la vraie preuve que nos élus aient compris… l’écrire n’est pas qu’une utopie. Il reste encore des recours non jugés sur le fond. Autant de raison à… En attendant, ceux/celles qui s’imaginaient qu’avec le démarrage des travaux en septembre 2018, signait l’arrêt de l’opposition, se trompent lourdement.

Aux arbres citoyens, nous restons sur la route de Vinci et des élu.e.s responsables.

Une vidéo de la plantation… une vidéo qui commence par les mots de Germaine, doyenne active, habitante de Kolbsheim. Avec les discours de Dany Karcher maire de Kolbsheim (à 1mn58), Luc Huber maire de Pfettisheim (à 7’06), Benoit Imbs des Fédinois (9’15) et Maurice Wintz, vice président d’Alsace Nature (à 11’33). Des discours forts pour ne jamais oublier les traîtrises de ce projet inutile et scandaleux

REVUE de presse ici