Soutien de la Ligue des Droits de l’Homme

“La section de Strasbourg de la Ligue des Droits de l’Homme, réunie le 12 septembre 2018, tient à réagir à la situation générée, depuis Lundi 10 septembre, par l’intervention des forces de police à Kolbsheim et à Vendenheim, dans le cadre de la mise en œuvre du Grand Contournement Ouest.

Malgré sept avis défavorables au projet (enquêtes publiques et organismes consultatifs nationaux) et malgré les référés suspensions en cours, audiencés les 14 et 19 septembre prochains, la décision d’évacuer la ZAD et de démarrer les travaux d’abattage d’arbres a été prise par le Préfet, représentant de l’Etat.

Cette décision intervient deux jours après une manifestation significative contre le GCO qui a réuni pacifiquement plusieurs milliers de personnes à Strasbourg.

Cette décision constitue manifestement un déni de démocratie.

L’abattage d’arbres centenaires, sans attendre les décisions de justice, a déjà entraîné des dommages irréversibles.

Etait-il nécessaire de faire intervenir 500 gardes mobiles face à des opposants qui se sont toujours montrés pacifiques ?

Etait-il nécessaire de faire usage de gaz lacrymogènes pour faire reculer les opposants non violents de tout âge et les élus du peuple présents, au risque de leur causer de graves lésions ?

La section de Strasbourg de la Ligue des Droits de l’Homme condamne, l’atteinte au droit de manifester, la disproportion du dispositif policier, la démonstration de force et la violence mise en œuvre pour réprimer une opposition pacifique, défendant le bien commun.”

Sophia SCHWEITZER

Présidente

 

Voir le communiqué de la Ligue des Droits de l’Homme