GCO vs Transit : les Transporteurs se réveillent

Le projet de transformation en boulevard urbain “vert” de l’A35 le long de Strasbourg va entraîner une interdiction du transit. Une application trop dogmatique serait un coup très dur pour le transport routier local, alertent les fédérations professionnelles.

, écrit le journal L’Antenne – Les transports et la logistique au quotidien, dans un article du 17 juillet à lire ici.

Qu’il y ait des inquiétudes, c’est normal. En revanche, nous aurions aimé voir les Transporteurs réagir bien avant, car au fond, ce sont tout de même les camions qui vont assurer une rente aux actionnaires de Vinci, grâce au péage sur le GCO.
Sauf qu’ici, leurs préoccupations sont surtout d’ordre financier dû au surcoût probable lié à l’interdiction du transit des poids lourds.

Transit vs déserte locale

Mais de quel transit parle-t-on ? Même les fédérations professionnelles l’évoquent dans leur communiqué. Parce qu’au final, l’État comme les pro-GCO joue d’ambiguïté : dans le conscient des personnes, notamment celles qui utilisent l’A35 pour se rendre sur les communes autour de Strasbourg desservi par cet axe, beaucoup s’imaginent voir disparaître les camions, même en boulevard urbain.

requalification de l'A35Or, c’est faux. Il y aura toujours des camions sur l’axe pour la bonne et simple raison qu’il faudra toujours décharger / charger les marchandises des entreprises et commerces sur les agglo-mérations de l’Eurométropole concernées. D’ailleurs, sur les 16 000 camions (10% du trafic) mesurés en 2011 au niveau de Cronenbourg, à aucun moment l’État est capable de dissocier le transit des camions qui se rendent et partent des communes concernées par l’A35 sur Strasbourg.

Quand nous affirmons que le GCO est bâti sur des mensonges, nous pesons bien évidemment les mots que nous utilisons.

Dans l’absurde, nous n’osons pas imaginer l’État décider d’interdire aux camions l’entrée au nord (Vendenheim) et au sud (Innenheim) de l’Eurométropole sur l’axe de l’A35, pour les forcer à utiliser l’échangeur d’Ittenheim via le contournement à péage, comme seule porte d’entrée pour se rendre à Strasbourg, ces mêmes camions qui se retrouveront donc sur… l’A35 devenue boulevard urbain, pour se rendre vers les entreprises ou commerces avec lesquels ils interagissent.
Au final, ça reviendrait à déplacer certaines nuisances sans les supprimer, alors que les décideurs favorables au GCO garantissent une meilleure fluidité.

« Oui, il y aura toujours des camions sur le futur boulevard urbain »

La question du trafic camions / transit est un sujet que nous avons abordé à de nombreuses reprises, comme ici, dans ce BON A SAVOIR sur notre site ⬇️

[BON A SAVOIR] Transit vs Trafic camions