Avec le GCO, le racket au profit de Vinci sera organisé !

Comme il faut trouver une utilité au GCO, le gouvernement organise le racket des automobilistes pour pousser un maximum à emprunter l’autoroute à péage, notamment pour accéder à Strasbourg. On en parlait dans un autre article, de la saturation organisée de l’A351 (l’autoroute de Hautepierre), seul accès pour Strasbourg. Toutes ces craintes sont évo-quées depuis des années, faisant passer l’opposition pour des écolos bobos, égoïstes et insensibles aux calvaires de ces milliers de travailleurs qui ne verront finalement aucun bénéfice à la réalisation de la nouvelle infrastructure.

La ministre des transports a signé la “Décision du 30 novembre 2018 relative à l’approbation de la modification du schéma directeur de signalisation de l’autoroute A 355”.

C’est là :

http://www.bulletin-officiel.developpement-durable.gouv.fr/

On se doutait que la signalisation routière aux entrées Sud et Nord de l’A355 orienterait l’automobiliste en transit distrait vers le GCO à péage en espérant qu’il tombe dans le panneau (sic), mais là c’est BEAUCOUP plus fort : en venant du Sud ou du Nord, la direction de Strasbourg est indiquée via le GCO. Ils ont toutefois la délicatesse de préciser qu’il y a un péage !

L’automobiliste très distrait –que nous appellerons “pigeon”– aura donc le plaisir de payer pour faire un trajet plus long et aller fortement grossir le bouchon de l’A351 (l’autoroute de Hautepierre). Nous en parlons ici.

En venant du Nord, la direction du port et de l’aéroport sont aussi indiqués via le GCO (à péage aussi).

Comme le commente un membre du forum SARA (site des Amoureux des Routes et Autoroutes) où l’info a été débusquée :

« La signalisation vers Strasbourg depuis le nord (A4 et A35) et le sud (A35 et A352) est forcée par l’A355 et l’A351, ce qui fait un trajet plus long et à péage. Donc sauf à démanteler à court terme les sections terminales de l’A4 et de l’A35 Sud. Or il me semblait que la transformation en zone urbaine n’était prévue que pour la section dans le centre de Strasbourg (entre A350 et E52). Bref ça ressemble à du lobbying du concessionnaire ! »c’est ici, à la page 40.

Nous rappellerons que, selon les chiffres officiels du dossier d’enquête publique de 2006, la réduction de véhicules sur l’A35 Nord serait à peine de 3,5% sur l’A35 au nord de Strasbourg et 5,7% au Sud de Strasbourg. Cela signifie que l’on va essayer de détourner vers le GCO la plus grande part possible des 96,5% des conducteurs venant du Nord et qui ne l’auraient à priori pas utilisé, et la plus grande part possible des 94,3% pour les conducteurs venant du Sud.

La ministre des transports dépasse les bornes (clin d’œil) et, comme le disait Alphonse Allais “quand on a dépassé les bornes, il n’y a plus de limites”.

Pour le collectif, la lutte continue.
Un moratoire et l’arrêt des travaux restent un préalable.
 
Nous appelons les travailleurs sur l’Eurométropole de Strasbourg et l’ensemble des habitants du secteur à se réveiller, pour ceux qui ne l’ont pas encore fait. Vos élus vous ont menti et continuent à le faire. Le GCO sera pire que bénéfique, sauf pour Vinci !