Solidaires avec les “malfaiteurs” de Bure

Mardi 21 septembre, le tribunal correctionnel de Bar-le-Duc a rendu son verdict concernant sept opposants au projet CIGEO de Bure (Meuse) qui avaient été jugés les 1, 2 et 3 juin derniers.

GCO NON MERCI témoigne de sa solidarité avec les “malfaiteurs” de Bure.

Poursuivi pour association de malfaiteurs ouvrant droit à une procédure inédite durant trois longues années, le tribunal a décidé d’abandonner cette poursuite, sans toutefois acquitté six des sept prévenus qui écopent de diverses peines avec prison ferme pour deux d’entre eux sur le motif d’avoir organisé une manifestation illégale en 2017. Voir le communiqué de la coordination de Bure Stop pour avoir les détails des peines. Ils vont faire appel !

Cette affaire nous rappelle la pression juridique que plusieurs anti-GCO ont subit entre 2017 et 2020. Une pression juridique insupportable comme angle d’attaque pour tenter de bloquer une opposition qui ne rompt pas.

Un rassemblement solidaire s’est organisé à Colmar mardi 21 septembre au soir à l’initiative de nos camarades de Stop Fessenheim.

« On est pas DUP ! », c’est le message qui a été délivré mardi soir à Colmar par les antinucléaires alsaciens solidaires avec les “malfaiteurs” de Bure condamné le matin, en dénonçant l’enquête publique en cours pour CIGEO et le Technocentre nucléaire de Fessenheim. Il·elle·s ne veulent pas d’un Grand Est, poubelle nucléaire de la France et d’ailleurs !

Mardi 21 septembre en début de soirée, une cinquantaine de militants, essentiellement antinucléaires, donc quelques anti-GCO, se sont rassemblés à Colmar : pour plus de détails sur la manifestation, lire ici.