[Presse] “GCO, à l’ouest on s’agite de nouveau”

Home de Rue89 Strasbourg - 20 janvier 2014 (MM)

Home de Rue89 Strasbourg – 20 janvier 2014 (MM)

Le quotidien en ligne Rue98 Strasbourg publie ce mardi 20 janvier deux articles consacrés au GCO. Le premier fait “un point d’étape” sur le projet d’autoroute, en rappelant que la moitié des maires dont les communes seraient impactées par la nouvelle autoroute sont toujours contre. On apprend également que le projet patine côté Etat, puisque la remise du cahier des charges aux candidats à la concession à 6 mois de retard ! Par ailleurs, de nombreux agriculteurs restent opposés au projet, qui sacrifiera 280 hectares minimum de terres arables.

Des solutions proposées par… Roland Ries !

Dans un second article, le site d’information publie le contenu des “10 propositions pour faire sauter les bouchons” lancé par le collectif GCO Non merci ce mardi à Vendenheim, à l’occasion de la conférence de presse préalable à l’inauguration de la troisième cabane anti-GCO samedi 24 janvier. L’article met l’accent notamment sur le fait que Roland Ries, actuel maire de Strasbourg, a longtemps été un fervent opposant au projet :

“Après une introduction donnant une large place aux oppositions, passées, de Roland Ries, maire (PS) de Strasbourg, au GCO, le livret d’Alsace Nature propose comme première solution de réduire « l’autosolisme » (usage seul d’une voiture) de 20% en développant les transports en commun. Cette proposition n’est pas nouvelle, elle a déjà été largement portée par… Roland Ries. En 2012, le maire de Strasbourg répondait à chaque question sur le GCO que l’autoroute était « une mauvaise réponse à un vrai problème » et que la solution résidait dans « l’intermodalité pour l’accès à Strasbourg ».”

"10 propositions" du Collectif GCO Non merci, DNA du 20 janvier 2014 (Capture MM)

“10 propositions” du Collectif GCO Non merci, DNA du 20 janvier 2014 (Capture MM)

Ce mardi matin, les Dernières nouvelles d’Alsace ont également fait état de la publication du livret dans un article survolant le contenu des “10 propositions”. Le quotidien régional note par exemple :

“Le collectif « GCO, Non merci » a décidé de proposer des solutions. Des réponses qui visent à réduire les nuisances pour tous plutôt que de les déplacer dans le Kochersberg et à résoudre les problèmes d’accès à l’agglomération strasbourgeoise le matin et le soir.”