GCO, l’imposture : réactions politiques

La décision des magistrats du tribunal administratif de Strasbourg de donner raison aux opposants sur 5 des 6 recours introduits par l’Alsace Nature pour le compte de GCO non merci, est une petite victoire qui arrive trois ans trop tard. Le GCO étant réalisé à 90%, le tribunal n’a pas suspendu les travaux et donne 10 mois à Vinci et l’État pour régulariser les erreurs du dossier. Les magistrats rendront leur jugement final, d’ici à mai 2022. Retrouvez notre communiqué ici.

De cette décision du TA, plusieurs personnalités politiques
et ou organisations ont réagi. Voici ce qu’elles ont dit :

Jeanne Barseghian, maire de Strasbourg et co-présidente de l’Eurométropole, au nom de l’Eurométropole :

Sandrine Rousseau, candidate à la primaire écologiste,

Delphine Batho, Génération Ecologie, candidate à la primaire écologiste,

Marie Toussaint, eurodéputée écologiste,

David Cormand, eurodéputée écologiste,

Europe Ecologie les Verts Alsace

NPA Strasbourg

Photo chapô : © Thibaut Vetter pour Reporterre.