Béton et Biftons, le numéro 2 ! « Caprices, c’est fini ! »

« Celui qui construit une usine construit un temple. Celui qui y travaille participe à un service divin. » A l’époque du président américain Coolidge (1923-1928), une telle profession de foi n’avait rien d’étonnant : les liens plus qu’étroits entre le gouvernement et le Big Business étaient assumés sans scrupules. Aujourd’hui, remplacez « temple » par « autoroute » (ou « aéroport »), et vous avez le fond de la pensée d’un Manuel Valls, d’un Robert Herrmann ou d’un Philippe Richert, tous promoteurs enthousiastes du bétonnage de nos régions.
Béton & Biftons, dans son deuxième numéro, revient sur cette formidable mascarade. On veut faire croire aux Strasbourgeois que le GCO réglera le problème des embouteillages et de la pollution de l’air. Arcos/Vinci, la CCI, l’Automobile Club unissent leurs efforts, soit par bêtise, soit par intérêt, pour cacher une réalité moins reluisante : que cette énième autoroute ne profitera qu’aux actionnaires de Vinci, dont les dividendes n’ont jamais été aussi élevés. Si le président Coolidge ne pouvait appréhender les conséquences de sa politique sur l’envi- ronnement, Richert et compagnie n’ignorent pas la situation dramatique que nous devons affronter. Dérèglement climatique, épuisement des ressources, extinction des espèces : il en va de la survie de l’espèce humaine, rien moins.
Saurons-nous compenser l’inconséquence de nos élus, et mettre en œuvre des solutions durables pour laisser Strasbourg respirer ? Béton & Biftons pose cette question à chacun d’entre nous.

beton-biftons_titre

La CCI du Bas-Rhin et Vinci ont beau avoir de l’argent, nous, nous avons notre détermination, notre courage et surtout, des idées !

Au sommaire du numéro 2

(parution décembre 2016) :

  • des infos pratiques sur la résistance anti-GCO (agenda, coordonnées des associations,…) ;
  • réalité N°1 : Destruction / Solution ;
  • regard d’ailleurs sur le projet de l’A31bis ;
  • regard d’ailleurs sur le Tribunal Permanent des Peuples (TPP) ;
  • Vinci, d’où vient ton argent ? ;
  • rencontre avec Xavier-François Huillande, grand hamster ;
  • l’attaque des clowns ;
  • comment s’engager contre le GCO.
Le 18 décembre marquera l’inauguration de « la marche des cabanes » pour ancrer encore une plus notre détermination. L’occasion aussi de visiter les jardins du château de Kolbsheim dont une partie du parc est menacée par le projet GCO.
Comme pour le numéro un, soutenir Béton & Biftons, c’est déjà en soi un acte de résistance. Nous avons besoin de garder la main sur l’information, de diffuser nos idées, nos certitudes. Écoulé à 10 000 exemplaires, l’accueille de notre premier numéro a été pour nous un moment fort et nous vous en remercions ! Pour pouvoir poursuivre notre travail, vos dons sont plus que nécessaire. Merci de nous soutenir !
Béton & Biftons compte sur vous, vous pouvez compter sur lui !
PARTICIPATION FINANCIÈRE soutenir Béton & Biftons par vos dons c'est ici !

 

pour découvrir LE DEUXIEME NUMERO c’est ICI

160920-capture-beton-biftons-numero1-p1

 

PARTAGERShare on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Email this to someone