Courriers à… Emmanuel Macron et Edouard Philippe

Nous sommes un collectif fort de la diversité qui le compose : élus, agriculteurs, associations et citoyens, nous sommes unis notamment pour des mobilités cohérentes et efficaces. Nous agissons sur plusieurs axes : administratif, juridique et sur le terrain dans un esprit de non-violence.

Nous sommes convaincus de la non utilité du contournement Ouest de Strasbourg. Qu’il s’appelle GCO, COS ou A355.

UN MORATOIRE… UNE ECOTAXE REGIONALE

Dans l’immédiat, nous demandons un moratoire. La pertinence du GCO doit être réinterrogée. Il doit être suspendu. Nous avons travaillé sur des alternatives au travers de notre livret « 10 solutions pour faire sauter les bouchons ». Ceci est une base de travail dont la première étape est la mise en œuvre d’une écotaxe régionale. Cela reste une alternative avec d’autres solutions pouvant interagir sur le trafic. Le GCO ne peut pas être une réponse en plus d’autres alternatives. C’est incohérent avec les engagements de la France vis-à-vis des accords sur le climat signés à Paris en 2015 et encore moins une réponse satisfaisante en matière de mobilité – cf Les Assises de la mobilité qui viennent de se terminer à Paris dimanche 10 décembre.

COURRIER AU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE

Pour faire valoir nos arguments, un courrier a été remis en mains propres le 22 novembre dernier à Emmanuel Macron, Président de la République Française, lors d’une cérémonie à l’Elysée dans le cadre du centième anniversaire du congrès des maires de France – ci-après, vous trouvez une copie de ce courrier.

– à l’attention d’Emmanuel Macron, Président de la République Française –
[su_document url= »https://gcononmerci.org/wp-content/uploads/2017/12/Courrier-Macron-06122017.pdf » height= »1600″]Courrier Macron – 06122017

COURRIER AU PREMIER MINISTRE

Le 6 décembre dernière, un autre courrier a été adressé au Premier ministre, Edouard Philippe. Dans cette lettre où nous lui demandons à minima la suspension du projet, nous lui attirons l’attention sur notre crainte de voir se transformer l’Alsace en couloir à camions. Il existe des alternatives et lui évoquons la mise en place d’une écotaxe régionale. Ci-après, vous trouvez le courrier qui nous lui avons envoyé :

– à l’attention d’Edouard Philippe, Premier ministre –
[su_document url= »https://gcononmerci.org/wp-content/uploads/2017/12/courrier-premier-ministre-06122017-1.pdf » height= »1600″]courrier premier ministre – 06122017

Le collectif reste déterminé.
Nous sommes là et seront là !