Vinci utilise sa puissance (influence et finance) pour arriver à ses fins et ainsi, tente de contourner les obstacles !

Encore un exemple des méthodes qu’utilisent Vinci pour arriver à ses fins avant même d’avoir obtenu le droit (ou pas) de construire son autoroute à péage : actuellement, il incite les propriétaires possédant des parcelles boisées prévues dans l’emprise du projet à déboiser eux-mêmes et ainsi, recevoir une indemnisation plus forte à laquelle ils peuvent ajouter le prix de vente du bois. Ceux qui aujourd’hui n’obtempéraient pas seront expropriés et recevront le minimum légal et perdront le bénéfice de la vente du bois. – Notre communiqué.

Ici, le problème, c’est que ce sont les propriétaires eux-mêmes qui font le boulot de Vinci. Vinci leur promet des indemnités plus importantes et arrive les convaincre par l’argent que c’est dans leur intérêt de faire ce boulot maintenant. Sinon, plus tard, le bois sera de toute façon perdue et qu’ils (les proprios) perdront plus !

La Feuille de Chou a consacré un article le 7 mars sur les coupes qui se déroulent actuellement dans la forêt de Kolbsheim, tandis que le groupe NON GCO « VINCI GEH HEIM », regroupant des opposants issus de différentes composantes de notre collectif, dénonce les méthodes employées par Vinci et appelle les habitants de Kolbsheim et d’Ernolsheim-sur-Bruche à aller à la rencontre des proprios (s’ils les connaissent) et d’engager une discussion pour qu’ils ne cèdent pas à la facilité. Le groupe rappelle que « Vinci n’a pas encore gagné le droit de construire son autoroute à péage. IL N’Y A DONC PAS DE RAISON DE COMMENCER LE DÉBOISEMENT POUR ARCOS/VINCI ! »

Ailleurs, on apprend que des engins de Vinci contournent les interdictions sur certaines communes d’utiliser les chemins communaux en coupant à travers champs.

En poursuivant ces méthodes de « voyou », Vinci s’expose. La multinationale a été prévenue à plusieurs reprises. Nous ne pourrons pas contenir encore longtemps la colère qui montent. Tout en précisant avec fermeté que nous sommes pour la non-violence.

PARTAGERShare on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+1Email this to someone