Le GCO était déjà une "mauvaise solution à un vrai problème", dans le sens où il n’agit pas sur le problème principal, à savoir l’engorgement aux heures de pointe de l’agglomération, mais aussi des rues principales de nos villages par le flux domicile-travail avec des usagers très majoritairement seuls dans leur voiture. Des solutions sont…