ECOTAXE : Quand le politique se range du côté des lobbies du transport

Alors qu’un peu partout en France des procédures d’alerte à la pollution ont été déclenchées cet hiver, le gouvernement s’entête et refuse de mettre en place l’écotaxe.
Début 2016, Alsace Nature, l’un des membres du collectif GCO NON MERCI, écrivait au Ministre de l’Ecologie et à celui du Budget un courrier les invitant à mettre en œuvre les dispositifs techniques de l’Ecotaxe. Face à leurs refus tacites, l’association a porté le dossier devant le Conseil d’Etat. Celui-ci lui donne raison. Le 5 décembre 2016, la loi sur l’éco-taxe n’étant pas abrogée, il enjoint au Gouvernement de prendre l’arrêté qui doit permettre la collecte de cet impôt dans un délai de six mois.
Sauf qu’entre temps, ce même gouvernement avait introduit un amendement PS dans la loi de finance 2017 et dans la nuit du 18 novembre 2016, enterre l’Ecotaxe. La projet de loi a ensuite été au Sénat puis, est revenu à l’Assemblée nationale.
Jeudi 29 décembre, François Hollande a définitivement enterré l’Ecotaxe en promulguant la loi pour le plus grand bonheur des lobbyistes pro transport.
Alsace Nature ne compte baisser les bras pour autant. Elle va continuer à porter l’idée que nous sommes en droit d’exiger un air … respirable !
Elle nous invite aussi à prendre connaissance des non-réponses cyniques du Président et du 1er ministre à leur sonnette d’alarme. A découvrir dans leur article ici.
ecotaxe-img
PARTAGERShare on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+1Email this to someone