BON A SAVOIR : NON, les travaux n’ont pas commencé !

Nous entendons par-ci, par-là que les travaux du GCO ont commencé et qu’il est peine perdu de vouloir s’y opposer.

Qu’avez-vous vu ? Des engins Eurovia dans les champs creuser des trous et des véhicules d’archéologie sur les secteurs impactés par le projet… C’était spectaculaire et pourtant, ce n’était que des travaux préparatoires ! A ce stade, les « vrais travaux » n’ont pas commencé. Ils pourraient ne jamais l’être.

Les travaux préparatoires sont une chose, les vrais travaux en sont une autre. Aujourd’hui, il est important de savoir que Vinci n’a pas les autorisations pour commencer les travaux proprement parlants.

Cet été, une enquête publique sur la loi sur l’eau devra être faite, la SANEF n’a pas encore les autorisations pour les prés-travaux dans la forêt du Krittwald, des recours n’ont pas été encore engagé. En clair , ne croyez surtout pas que tout est plié pour Vinci !
Pour exemple, à Notre-Dame-des-Landes, les pré-travaux ont été réalisés à 80%, aujourd’hui bloqué pour cause d’occupation et bataille juridique. Ailleurs, des projets ont été abandonné comme le projet de méga-scierie dans le Morvan (avril 2015) ou celui plus médiatique du barrage de Sivens (décembre 2015).

Résister à du sens. Aujourd’hui, plus que jamais, rejoindre les opposants et venir participer aux actions qu’ils organisent, est essentiellement dans le rapport de forces né de notre opposition.
De rappeler que nous ne sommes pas dans une opposition de principe, nous avons également des propositions alternatives dont certaines peuvent être mise en oeuvre très rapidement. Ces propositions ont été regroupé dans un livret : « 10 solutions pour faire sauter les bouchons ».

Vendredi 12 mai, à partir de 16h30, des opposants occuperont un ou plusieurs ronds-points pour se faire voir et informer. N’hésitez pas à les rejoindre.

PARTAGERShare on Facebook39Tweet about this on TwitterShare on Google+2Email this to someone